Nuits blanches à Mourmansk: 60 jours de Soleil continu

Sergueï Ermokhine
Le photographe russe Sergueï Ermokhine s'est rendu à Mourmansk et dans les villages voisins afin d’observer la vie des locaux pendant le jour polaire, lorsque le Soleil ne disparaît pas pendant près de deux mois.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Nadejda, qui vit à Mourmansk, se rappelle cette fois où, alors qu’elle rentrait de boîte de nuit, elle a rencontré un couple de personnes âgées revenant de la forêt avec des champignons. Les vieillards ne trouvent en effet pas le sommeil lors des lumineuses nuits de juin.
Mourmansk, une ville située à l'extrême nord de la Russie occidentale, est le théâtre d’un phénomène naturel déroutant : en hiver, la nuit polaire dure 40 jours, tandis qu’en été, le jour polaire s’étend sur 63 jours.
Le jour polaire se produit lorsque le Soleil ne disparaît jamais au-delà de l'horizon, mais fait simplement des cercles autour du ciel pendant plusieurs jours (de fin mai à fin juillet). Sergueï Ermokhine s'est penché sur la vie durant cette période.
288 000 personnes vivent dans cette ville, malgré les nuits polaires, le vent perçant, les pentes glacées. Elles la connaissent affectueusement sous le nom de « Monamourmansk » et son apparence banale est plus que compensée par les paysages environnants : toundra, taïga, montagnes, fjords et océan.

Lire aussi : Les cinq endroits les plus grandioses du Nord de la Russie européenne

Même si la nuit est aussi claire que le jour, la vie nocturne se poursuit comme d'habitude. Vous pouvez voir de jeunes couples marcher dans des rues vides, des fêtes dans les bars locaux et des chauffeurs de taxi se disputant – tout ce à quoi vous vous attendez dans les heures sombres ordinaires.
Certains habitants qui ont fait la fête toute la nuit demandent l'heure aux piétons. Est-il 11 heures du matin ou du soir, s’interrogent-ils. Les appartements et les hôtels décents ont des rideaux épais, pour que le Soleil ne vous dérange pas.
Les gens du coin témoignent : « Je me souviens que dans mon enfance, ma mère mettait des couvertures à la fenêtre, car de simples rideaux n'aidaient pas. Les enfants pouvaient se réveiller à 2 heures du matin et il était difficile de leur expliquer qu'il était trop tôt pour se lever ».
« J'y ai passé 4 jours. C'était inhabituel pour moi de dormir avec le Soleil encore levé. J'ai été étonné par l'aspect de la ville. Et après une promenade à 1 ou 2 heures du matin, j'avais très faim parce que mon corps pensait que c'était l'heure du déjeuner », raconte Sergueï Ermokhine.
Les habitants disent que pendant la journée polaire, leurs frais d'électricité sont pratiquement nuls. Cependant, tout l'argent économisé pendant l'été est dépensé au cours de la nuit polaire.
Mourmansk est principalement considérée comme un port d'importance stratégique et un maillon clé de nombreux systèmes de transport différents – en bref, une ville qui contribue à la Russie de tant de manières différentes.

Les droits sur ces publications sont la stricte propriété du journal Rossiyskaya Gazeta

Dans cet autre article, nous vous indiquons les meilleurs endroits du pays pour assister aux nuits blanches.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies