Les huit plus belles bibliothèques de Russie

Grigory Sysoev/Sputnik
Comme vous le savez, la Russie est un des pays où l’on lit le plus. Et bien sûr, il existe sur le vaste territoire de la Russie de nombreuses bibliothèques, parfois anciennes, parfois situées dans des espaces urbains dernier cri.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

1. Bibliothèque d'État Lénine de Moscou

La « Leninka », comme l'appellent simplement les Moscovites, est la bibliothèque la plus célèbre et la plus grande de Russie. Le volume du fonds comprend plus de 47 millions de livres ! Des copies de tous les imprimés du pays affluent ici.

Une partie de la collection est située dans un ancien manoir – la Maison Pachkov – tandis qu’un bâtiment voisin, construit à l'époque soviétique, abrite le stock principal. Les salles de lecture de la bibliothèque sont particulièrement populaires : vous pouvez y rencontrer un jeune étudiant ou un professeur émérite, et les célèbres lampes vertes sont la marque de fabrique de la bibliothèque.

Voir plus de photos de la « Leninka » ici

2. Salle de lecture - bibliothèque Tourgueniev de Moscou

Alors que la « Leninka » était réservée aux chercheurs et aux étudiants et n’est accessible qu'à partir de 18 ans, la « Tourguenievka » est devenue la première salle de lecture publique et gratuite de la ville. Elle a ouvert en 1885 en mémoire de l’écrivain russe Ivan Tourgueniev - le philanthrope Varvara Morozova a parrainé la bibliothèque.

Dans les années 1990, la bibliothèque s'installe dans un ancien hôtel particulier, monument du patrimoine architectural. А l'intérieur de ce bâtiment du XIXe siècle, une façade des XVI-XVIIe siècles est conservée - on peut la voir directement depuis la salle de lecture (voir photo 1). La bibliothèque dispose également d'un salon luxueux où se déroulent des soirées littéraires.

>>> Cinq raisons pour lesquelles Tourgueniev est tout aussi cool que Tolstoï

3. Bibliothèque nationale russe de Saint-Pétersbourg

Pour les vrais « rats de bibliothèque », la bibliothèque idéale, ce sont des étagères sans fin jusqu'aux plus plafonds et des escabeaux, avec lesquels vous pouvez vous faufiler à travers les livres (quelque chose qui rappelle la Belle et la Bête). Eh bien, la Bibliothèque nationale de Saint-Pétersbourg est exactement comme ça.

4. « Chapelle du livre » gothique de Saint-Pétersbourg

Cette bibliothèque a été ouverte récemment - en 2016 - et elle rappelle le monde magique de Poudlard. La chapelle contient plus de 5 000 exemplaires faits à la main de livres rares des XVIe-XIXe siècles. La particularité de cette bibliothèque est que de nombreux livres peuvent y être achetés.

Cependant, l'entrée de la chapelle n'est pas gratuite - une visite de 2 heures coûte 4 000 roubles (un peu plus de 50 euros) et une visite de 4 heures 7 000 roubles (un peu moins de cent euros). Pour ce montant, le visiteur aura droit à une visite, se verra offrir des boissons et pourra obtenir les conseils d’un consultant personnel sur les publications.

En savoir plus sur la chapelle ici

>>> Sept romans russes contemporains à lire absolument

5. Bibliothèque Gogol de Saint-Pétersbourg

Cette bibliothèque est un centre d'attraction pour les jeunes gens créatifs et son design et sa fonctionnalité reflètent toutes les tendances modernes. Il existe de vastes archives avec des documents multimédias, ainsi qu'une collection de musique et de films, que vous pouvez écouter sur place.

Contrairement aux bibliothèques classiques, il existe des canapés et des espaces de détente confortables et aux formes intéressantes, ainsi que des cabines spéciales pour les conférences téléphoniques. Vous pouvez même jouer ici à des jeux de société et vidéo.

>>> Cinq œuvres de Nicolas Gogol à lire au plus vite pour effleurer l’insaisissable âme russe

6. Bibliothèque scientifique Lobatchevski de Kazan

Cette bibliothèque a été fondée en 1804, en même temps que l'Université de Kazan, l'une des toutes premières et des plus prestigieuses de Russie (Léon Tolstoï et Vladimir Lénine y ont étudié).

La bibliothèque porte le nom du mathématicien scientifique russe Nikolaï Lobatchevski. Pendant de nombreuses années, il a été recteur de l'université et en même temps a dirigé la bibliothèque, agrandissant la collection de livres. Il a réalisé un excellent travail de création de catalogues et a également fait construire un bâtiment séparé pour la bibliothèque - où elle est toujours située.

7. Bibliothèque scientifique de l'Université fédérale Vernadski de Crimée

Cette bibliothèque a été fondée en 1918 en même temps que l'Université de Tauride - le premier établissement d'enseignement supérieur de Crimée (elle fait maintenant partie de l'Université fédérale de Crimée). À ce jour, la collection de la bibliothèque compte 3 millions de livres dans ses stocks.

L'une des plus belles salles est le « musée du livre rare » de la bibliothèque. Il présente les livres anciens les plus rares, y compris des manuscrits du XVe siècle - des ouvrages ecclésiastiques, ainsi que les lois et décrets impériaux.

8. Bibliothèque d'Alvar Aalto à Vyborg

Cette bibliothèque moderniste a été construite par l'architecte finlandais culte Alvar Aalto dans les années 1930. Le bâtiment se distingue par un design inhabituel mettant l'accent sur les matériaux naturels et l’intégration avec la nature.

Dans la salle de conférences, par exemple, sont installées des fenêtres panoramiques qui donnent l'impression d'être dans le parc, et une solution d'éclairage intéressante est utilisée dans la salle de lecture : les fenêtres sont placées directement dans le plafond et les lecteurs sont éclairés par la lumière du soleil.

Dans cet autre article découvrez dix meilleurs livres russes des années 2010.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies