Les touristes pourront-ils se rendre en Russie en 2020?

Vitaly Ankov/Sputnik
Nous avons rassemblé les principales informations sur la saison touristique en Russie: quand commencera-t-elle, est-il sûr d’y aller, vaut-il la peine de réserver?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Quand les frontières avec la Russie rouvriront-elles ?

Cette information n’est pas encore disponible. Le premier ministre Mikhaïl Michoustine a prolongé indéfiniment l'interdiction d'entrée de citoyens étrangers en Russie, « jusqu'à ce que la situation relative au coronavirus s'améliore et que la lutte contre l'infection prenne fin ». Quand cela se produira-t-il, personne ne le sait actuellement. Pour le moment, l'augmentation des cas en Russie est estimée à 8 000-10 000 cas par jour.

Selon l'Association des voyagistes de Russie, les touristes étrangers pourront se rendre en Russie au plus tôt en octobre-novembre de cette année. Les réservations sont déjà acceptées en ce moment.

Qui peut traverser la frontière actuellement ?

Il y a quelques exceptions. Les experts étrangers chargés du réglage et de l'entretien du matériel importé, les agents diplomatiques d'autres pays, les personnes titulaires d'un permis de séjour en Fédération de Russie, ainsi que les chauffeurs de poids-lourds ne sont pas soumis à l'interdiction d'entrée. De plus, l'interdiction ne s'applique pas aux personnes concernées par le programme de réinstallation volontaire des compatriotes en Russie.

Témoignage: Ce virus qui m’a poursuivie de Paris à la datcha, en passant par Moscou

Faudra-t-il faire un test de dépistage du coronavirus ? Et qu'est-ce qui va changer en général ?

Jusqu'à présent, il n’existe pas d’exigence de ce type, mais ceux qui parviennent encore à franchir la frontière doivent passer deux semaines de quatorzaine à leur arrivée en Russie.

Pour les futurs touristes, l'Agence fédérale du transport aérien et l’agence sanitaire Rospotrebnadzor ont déjà prévu des règles strictes dans les avions et les aéroports. Par exemple, tous les aéroports seront divisés en deux catégories - à faible et à haut risque. Le risque est élevé pour ceux recevant des vols en provenance de pays et de régions fortement touchés.

De plus, les personnes fiévreuses ne seront pas autorisées à bord. Au début, tout le monde devra porter des gants et des masques faciaux qui ne pourront pas être retirés pendant le vol. En entrant à bord, les mains gantées seront traitées avec un désinfectant ; après le vol, les masques utilisés seront collectés dans un conteneur scellé en vue de leur désinfection et de leur élimination.

La vaisselle à usage unique sera en outre obligatoire sur les vols. Les cafés et les boutiques de l'aéroport seront également fermés (cependant, cette fermeture n’est que temporaire). De manière générale, les nouvelles règles viseront à minimiser le temps passé par une personne à l'aéroport. Le règlement stipule qu'il ne doit pas dépasser deux heures.

Lire aussi : Une Française ayant vécu un an dans la province russe se confie

Le déconfinement a-t-il commencé dans le pays ?

Oui, le 1er juin, le gouvernement a autorisé l'ouverture des sanatoriums possédant une licence médicale. En Crimée, par exemple, environ 70% des mini-hôtels et pensionnats sont réservés, les réservations allant jusqu'en septembre. Les vols réguliers reprennent à l'intérieur du pays. À l'heure actuelle, à Moscou, des mesures restrictives sont toujours en place, mais il est possible de se promener sans laissez-passer. Les centres commerciaux, bibliothèques, salons de beauté et autres lieux publics ouvrent leurs portes dans certaines villes de Russie.

Les Russes pourront-ils aller à l'étranger ? De nombreux pays ont ouvert leurs portes aux touristes...

Depuis le 27 mars, la Russie a fermé presque tous les vols internationaux, à l'exception des vols d'exportation, sanitaires, humanitaires et d’un nombre très limité de vols à destination des capitales mondiales.

Ainsi, bien qu'un certain nombre de pays aient déjà annoncé l'ouverture des liaisons aériennes avec la Russie, les Russes ne pourront tout simplement pas en profiter pour le moment.

« Pour quelques jours de repos, le prix à payer sera trop élevé. Il est nécessaire d'exclure ne serait-ce que la moindre possibilité de réimporter l’infection à coronavirus en Russie », a déclaré le Premier ministre Mikhaïl Michoustine, qui a conseillé à ses concitoyens de passer leurs vacances dans le pays.

Les seules exceptions sont les Russes possédant la citoyenneté ou un permis de séjour d’un autre pays. Ils sont autorisés à quitter la Russie se rendre pour ce pays, mais une fois seulement.

Dans cette autre publication, nous expliquons comment les expatriés français en Russie vivent la pandémie de coronavirus

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies