Dix anecdotes à propos de Moscou qui vous laisseront bouche bée

Reuters
La capitale russe a beau être la principale destination touristique du pays, elle renferme encore et toujours de nombreux secrets. Aussi, nous sommes-nous donné pour mission de vous en révéler quelques-uns.

1. Autrefois, le Kremlin avait une tout autre allure

Des représentations des remparts de la principale citadelle du pays indiquent qu’ils n’étaient auparavant pas rouges, comme c’est le cas aujourd’hui, mais blancs, et ce, encore à la fin du XIXe siècle. Alors que l’Empire russe n’était pas au meilleur de sa forme, le Kremlin n’était pas non plus des plus attrayants, lorsque ses briques étaient blanchies à la chaux.

Les célèbres croix rouges ornant les tours de l’enceinte n’ont également pas toujours été là. Jusqu’en 1935, s’y dressaient en effet des aigles bicéphales, symboles de l’Empire russe. Ces volatiles irritaient le leader de la Révolution, Vladimir Lénine, mais ce n’est qu’après sa mort qu’ils ont été remplacés. À noter que les étoiles du Kremlin n’ont cessé d’être illuminées qu’à deux reprises : durant la Seconde Guerre mondiale afin de rendre les lieux moins repérables, et durant le tournage du film Le Barbier de Sibérie.

Lire aussi : Les lieux touristiques les plus décevants de Moscou, du Kremlin au Bolchoï

2. Sur la place Rouge se trouve un cimetière

La première fosse commune aux pieds des remparts est apparue en 1917, tandis que la première tombe individuelle n’y a été creusée qu’en 1919. En 1924, le mausolée de Lénine, où repose encore aujourd’hui la dépouille du chef de la Révolution, est devenu le centre de la nécropole de la place Rouge.

De nombreux éminents personnages, militaires et écrivains ont été enterrés ici par la suite, mais ce processus a pris fin en 2013, à l’inauguration d’un cimetière mémorial fédéral militaire dans la région de Moscou, où sont à présent inhumés les hautes personnalités et héros du pays.

3. En plein centre-ville coule une rivière, que la majorité des Russes n’ont jamais vue

La rivière Neglinnaïa, un affluent de la Moskova, a été source d’ennuis pour les locaux jusque dans les années 1860, puisque lors des fortes précipitations, la place Troubnaïa et les rues Neglinnaïa et Kouznetski Most se retrouvaient sous les eaux. Finalement, les Moscovites ont donc décidé de l’enfouir dans un canal souterrain, dont la version actuelle coule de la place Troubnaïa à Okhotny Riad.

Lire aussi : Moscou: quatre lieux à côté desquels les visiteurs passent trop souvent sur la rue Arbat

4. Moscou consomme 33 000 tonnes de produits par jour

Ce chiffre peut être comparé au poids de 234 baleines bleues, les plus grands mammifères au monde. Mais dans une mégalopole de plus de 16 millions d’habitants, peut-on véritablement s’en étonner ?

Par exemple, quotidiennement, les Moscovites dépensent presque 12 millions de dollars uniquement pour faire le plein de leurs véhicules et avalent pas moins de 300 tonnes de glace !

5. Le record absolu de fréquentation d’un établissement McDonald's a été établi à Moscou

Lorsque le 31 janvier 1990, à Moscou, sur la place Pouchkine a été inauguré le premier restaurant McDonald’s de Russie, une file d’attente de plusieurs kilomètres de long s’est formée. Ce jour-là, l’établissement a servi plus de 30 000 personnes. Cet épisode reste encore aujourd’hui le record absolu de l’entreprise à travers le monde. De plus, c’est précisément ce restaurant qui a été le plus fréquenté de la marque en 2008, avec un total de 2,8 millions de clients sur l’année.

Lire aussi : Six lieux à Moscou qui, selon la superstition, porteraient chance

6. À Moscou réside un nombre record de grandes fortunes

Selon plusieurs études du magazine Forbes, Moscou est la continuelle détentrice du record mondial pour le nombre de grandes fortunes. En 2012, la capitale russe dominait même le classement des villes dans lesquelles vivait de manière permanente le plus grand nombre de milliardaires, devançant ainsi New York, Londres ou encore Hong Kong. En 2017, elle s’est cependant classée troisième, avec un total de 73 milliardaires.

Une telle concentration surprenante de personnes fortunées s’explique, selon les experts de Forbes, par une spécificité nationale : presque tous les milliardaires russes préfèrent vivre à Moscou plutôt qu’en province, alors que les Américains les plus aisés s’établissent généralement en périphérie, une situation y offrant bien plus de confort.

7. La rue la plus chère de Moscou se trouve ici

Ici s’agit de la ruelle Stolechnikov, un axe piéton reliant les rues Tverskaïa et Petrovka. La location d’un mètre carré coute ici plus de 3 000 dollars par an. Un tel prix la place d’ailleurs en 15ème position des rues les plus chères du globe.

Lire aussi : Cinq lieux de Moscou à visiter absolument

Toutefois, suite à la transformation de la ruelle en zone piétonne, les marques de luxe y ont perdu une partie de leur clientèle en raison de la raréfaction des places de parking et donc de la possibilité de se garer à proximité de leurs enseignes. À présent, la rue Tretiakovskaïa, qui abrite des boutiques telles que Bentley, Brioni, Mercury, etc, rivalise avec la ruelle Stolechnikov pour le titre de plus onéreuse rue de la capitale et du pays.

8. Moscou ne compte pratiquement aucun «Moscovite de souche»

Ils ne seraient en effet pas plus de 5% de la population locale, juge les historiens. Bien entendu, officiellement la catégorie « Moscovites de souche » n’existe pas, mais il est admis de considérer que ces personnes et leurs descendants ont vécu ici sur plusieurs générations. Ceci dit, les Moscovites de souche eux-mêmes peuvent débattre du nombre de générations nécessaire pour être qualifié comme tel.

On affirme couramment que ces individus auraient un accent et un patois bien à eux, qu’en société ils évolueraient avec aisance et que, de manière générale, ils s’enorgueilliraient de leurs origines moscovites.

9. Les chiens de Moscou ont pour interdiction d’aboyer de 23h à 7h

Cette règle figure dans un arrêté du gouvernement de Moscou. Ceci dit, la façon de lutter contre les contrevenants n’est pas tout à fait claire, puisque pour trainer le maître du quadrupède en justice, il est nécessaire d’obtenir l’avis d’un expert, confirmant le franchissement du seuil de décibels fixé, et cela implique donc de faire venir un spécialiste en pleine nuit pour écouter les hurlements du chien de votre voisin.

Lire aussi : Attentes vs réalité: ce que vous réserve véritablement un séjour en Russie

10. Le métro de Moscou est le plus fréquenté et le plus étendu d’Europe

Il est également le sixième plus fréquenté au monde (dépassé uniquement par des homologues chinois, japonais et coréens). Après l’inauguration de 7 nouvelles stations en septembre 2018, leur nombre se porte aujourd’hui à 222, dont beaucoup s’apparentent à de véritables œuvres d’art. Grâce à sa démesure et à sa riche histoire, le réseau fait en outre l’objet de nombreuses légendes urbaines.

Dans cette vidéo, nous vous dévoilons justement 10 faits étonnant sur le métro moscovite !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies