Dix répliques de monuments célèbres que vous ne vous attendiez pas à trouver en Russie

1. Entrée de métro parisien, Moscou

Depuis 2006, Moscou a sa propre « porte d'entrée » dans la capitale de la France. Une des entrées de la station de métro Kievskaïa a été construite par des architectes français dans un style ressemblant à celui de l'architecte Hector Guimard. Vous pouvez facilement la trouver près du centre commercial Evropeïsky, et elle rappelle vraiment une rue parisienne.

En 2009, une entrée de métro sur le thème de Moscou est également apparue à Paris. Elle a été décorée avec un hublot en verre teinté représentant un personnage russe de conte de fées nommé Riaba le poulet.

Lire aussi : Désaccord monumental: le souvenir des anciens dirigeants russes aujourd’hui

2. Bouche de la vérité, Moscou

Le masque de marbre antique de l’église Santa Maria in Cosmedin de Rome a un jumeau dans une station de métro de Moscou. Rimskaïa (sur la ligne vert clair), qui a été nommé en l'honneur de la ville éternelle, a été décorée en collaboration avec des architectes italiens. Vous pouvez aussi trouver la Madonne Litta et le loup du Capitole dans la station.

3. Tour Eiffel, région de Tcheliabinsk

La Tour Eiffel de la Russie est également située à Paris. La seule différence est que ce Paris-là est un petit village dans l'Oural. L'attraction a été initialement montrée ici en 2005. Elle a été construite par un opérateur de téléphone cellulaire et est maintenant utilisée pour fournir une couverture mobile dans le village.

4. Tour Eiffel, région de Kaliningrad

Une petite copie de huit mètres de la Tour Eiffel faite en fer forgé a été installée pour marquer les 120 ans de la Tour Eiffel originale. La tour devint immédiatement une attraction touristique de la ville de Goussev, non loin de Kaliningrad.

Lire aussi : De Diaghilev à Dovlatov: huit rues qui portent le nom de Russes illustres

5. Mur occidental, Moscou

La replique russe du célèbre sanctuaire de Jérusalem est située en face de la synagogue chorale de Moscou sur l’allée Bolchoï Spassoglinichevsky. Avec 15 mètres de long et trois mètres de haut, celui-ci constitue juste une petite fraction de l'original en termes de taille, mais beaucoup de croyants laissent encore des messages avec des prières et des souhaits sur le mur.

6. Big Ben, Sourgout

Bien que peu de résidents de la ville sibérienne de Sourgout n’aient été à Londres, tous peuvent profiter de leur propre copie de Big Ben tous les jours.

Le bâtiment, qui a été érigé en 2004, abrite une école locale de langues étrangères. Ce n'est pas une réplique exacte, par exemple l'horloge elle-même est trois fois plus petite que l'original. Mais cela ressemble tout de même beaucoup au célèbre monument de Londres…

Lire aussi : Quiz: Moscou ou Saint-Pétersbourg?

7. Le quai de Bruges, Iochkar-Ola

Le quai de la ville d’Iochkar-Ola possède un certain nombre de beaux bâtiments dans le style flamand. Ces édifices abritent des ministères, des agences municipales et d'autres institutions officielles.

Vous pouvez trouver d'autres choses intéressantes ici aussi, comme des monuments à Grace Kelly et Rainier III, prince de Monaco. Il existe aussi une replique du canon-tsar, qui, comme l'original, n'a jamais tiré le moindre boulet.

8. Château de Neuschwanstein, région de Moscou

C'est une réplique exacte du château de Neuschwanstein. Ou peut-être pas...

Il semble que les architectes de la structure aient tiré leur inspiration de nombreuses sources, bien que le célèbre château allemand soit clairement la principale. Il fonctionne comme un jardin d'enfants privé et a été créé dans le sovkhoze Lénine près de Moscou en 2013.

Lire aussi : Les plus impressionnants monuments aux soldats soviétiques hors de Russie

Il peut accueillir 150 enfants sur ses 6 000 mètres carrés d'espace. Alors, vous demanderez-vous peut-être, combien cela coûte-t-il d'envoyer votre enfant là-bas ? Selon les médias locaux, pas plus que dans un jardin d'enfants d'État normal.

9. Monument à Miguel de Cervantès, Moscou

Ce monument au grand écrivain espagnol est situé dans le parc Droujba (amitié) de Moscou à Moscou et a été inauguré en 1981. Il s'agit d'une copie du monument d’Antonio Zolla érigé à Madrid en 1835, mais le Cervantès russe n’a plus son épée : il l’a perdu dans la lutte contre les vandales...

10. Monument au tsar charpentier, Saint-Pétersbourg

Le monument à Pierre le Grand qui se dresse maintenant sur le quai de l'Amirauté à Saint-Pétersbourg est une copie d'un monument situé dans la ville néerlandaise de Zaandam, où Pierre le Grand a appris l'art de la construction navale il y a de cela 300 ans.

Lire aussi : Noms de rues soviétiques: pourquoi perdurent-ils en Russie?

Le premier monument au tsar charpentier fut présenté à Saint-Pétersbourg en 1910 pour célébrer le bicentenaire de la bataille de Poltava. En 1911, le dernier empereur de Russie, Nicolas II, a offert une copie de ce monument à Zaandam à titre de don, mais le monument russe a été perdu après la révolution 1917. Néanmoins, en 1996, quelques années après l'effondrement de l'Union soviétique, le gouvernement des Pays-Bas a solennellement offert une remplique de sa propre statue de Pierre le Grand à la ville de Saint-Pétersbourg. Quel rebondissement surprenant !

Nous vous invitons à découvrir des monuments russes controversés.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies