Cinq choses à faire absolument en Oudmourtie

La république d'Oudmourtie, à 1 200 km au nord-est de Moscou, est une entité du Moyen-Oural russe qui possède un vaste éventails d'attributs folkloriques authentiques, de ses villages aux gens du peuple en passant par une forte concentration d'industries militaires. Russia Beyond vous dit ce que vous ne pouvez pas manquer dans la capitale de la république, Ijevsk, et ses environs, si vous venez par ici.

1. Tirer à la kalachnikov

Ijevsk est la ville de Mikhaïl Kalachnikov, le père de l'arme la plus populaire au monde. Le musée portant son nom est situé au cœur d'Ijevsk, près de la place Rouge. La collection du musée comprend plus d'une centaine de versions et de modèles d'armes légères, mais il vaut au moins la peine de se rendre ici pour le stand de tir. Toute personne qui possède sur elle deux documents d'identité (par exemple, un passeport et un permis de conduire) peut pour environ 14 euros essayer un fusil, une mitraillette ou un pistolet.

2. Jouer sur le premier piano de Piotr Tchaïkovski

La résidence familiale de Piotr Tchaïkovski est située à 54 km au nord-est de la capitale d'Oudmourtie, dans la petite ville de Votkinsk, dans l'Oural. Le futur auteur du Lac des Cygnes et du Casse-Noisettes a passé ici les huit premières années de sa vie et y a écrit ses premières œuvres.

Aujourd'hui c'est à la fois un musée multimédia moderne et une reconstitution historique du XIXe siècle. Le meilleur moment pour voir cet endroit est l'été.

Lire aussi : Ijevsk: à la frontière entre production de kalachnikovs et monde parallèle

Mais il est possible à tout moment de l’année d'écouter l'orchestre symphonique, de passer une nuit dans le domaine et de goûter des crêpes avec de la tisane et de la confiture royale à base de raisin de l'Oural.

La relique la plus précieuse de la résidence est un piano à queue allemand Wirth sur lequel jouait le petit Piotr. Chaque année en mars, des admirateurs et des musiciens du monde entier viennent à Votkinsk pour le Festival Tchaïkovski. Les plus curieux sont autorisés à jouer du piano. Tentez votre chance !

3. Goûter la cuisine oudmourte

La cuisine nationale d'Oudmourtie regorge de plats, de noms exotiques et de liqueurs maison. Le perepetcha (genre de pizza locale), le taban' (petits gâteaux plats), le kystyby (un autre gâteau plat oudmourte) avec du caviar et de l'œuf, des raviolis au choux aigre - goûtez tout cela absolument ! Avec les liqueurs il convient d'être plus prudent : elles sont très fortes, et beaucoup d'entre elles sont réservées aux amateurs.

Lire aussi : Entre chamanisme et pacifisme: les Oudmourtes, peuple humble de l’Oural central

Mais n'espérez même pas esquiver le pechtchatem (boisson chaude à base d'eau-de vie maison, de tisane et de miel), avec lequel on accueille généralement les invités. Vous pouvez déguster tout cela à la fois dans le complexe ethnographique Bobrovoï Valley au 4, rue Sverdlov. Dans le même endroit, vous pourrez admirer le design traditionnel oudmourte. Ou rendez-vous au restaurant Khokhloma, qui propose un menu de cuisines russe et oudmourte.

4. Faites un tour dans le village des grands-mères de Bouranovski

Après que des grand-mères peu connues du village de Bouranovo (35 km au nord d'Ijevsk) sont arrivées à l'Eurovision en 2012 et ont conquis le cœur de millions de personnes avec leur chanson explosive Party for everybody, des foules de touristes se sont précipitées vers leur village natal. C'est l'une des principales attractions d'Oudmourtie.

La chose la plus intéressante à Bouranovo est, bien sûr, de rencontrer les grand-mères membres du collectif de folklore qui vont volontiers à la rencontre de tous ceux qui souhaitent communiquer avec elles. Demandez à n'importe qui de trouver des grands-mères, et on vous aidera - dans le village, il n'y a que 640 personnes. Ou venez le 26 mai, pour leur journée officielle.

Lire aussi : Homme à vocation spéciale: à quoi rêvent les fabricants de systèmes antiaériens?

Mais en plus de cela, Bouranovo est un bon endroit pour faire de l'écotourisme en immersion dans la vie rurale et pratiquer l'équitation.

5. Participer à un festival ethnique

Heureusement, il y en a tellement en Oudmourtie que quel que soit le moment auquel vous venez ici, il y aura certainement quelque part à proximité un festival quelconque. En novembre, le gouvernement de la république a présenté le calendrier du tourisme événementiel, recueillant tous les événements de l'année dans une affiche unique.

Envie de faire un tour d'horizon gastronomique de la cuisine finno-ougrienne ? À vous le festival Byg-Byg (5 juillet, village de Starye Bygui). Pour la culture russe, la nature surprenante et des objets de la culture populaire - le festival Guerber (16 juin, village de Pekchour). Et à Rous droujinnaïa (village de Koudrino en juillet), vous découvrirez par exemple la façon dont la Russie combattait par le passé, mais aussi comment on se battait pour le plaisir : on y assiste à deux jours de camping avec cuisine faite sur place, reconstitution historique et, bien sûr, des combats « dans le style slave ».

Si vous souhaitez passer un week-end extraordinaire en pleine Sibérie, explorez l'architecture du XIXe siècle et le côté ouest du lac Baïkal avec notre guide.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies