Le Moscou gothique dans toute sa splendeur

Crédit photo : Lori/Legion-Media

Crédit photo : Lori/Legion-Media

L’architecture gothique en Russie est extrêmement rare. Néanmoins, le plan de la capitale recense plusieurs bâtiments qui présentent des caractéristiques de ce style d’origine française.

La cathédrale de l’Immaculée-Conception

Crédit photo : Lori/Legion-Media

Elle fut bâtie au cours de la première décennie du XXème siècle. La façade s’inspire de la cathédrale gothique de l’abbaye de Westminster. 

En 1938, alors que la campagne soviétique d’éradication de la religion battait son plein, tous les biens de l’église furent confisqués et l’espace intérieur fut réaménagé sur quatre étages pour accueillir un foyer. Plus tard, en 1956, un institut de recherche s’y installa.

La première célébration, marquant la fin d’une pause de 60 ans, a lieu en 1990, sur les marches de la cathédrale. Depuis, ses portes sont ouvertes à tous. Les offices sont célébrés en plusieurs langues, dont l’anglais, le français et l’espagnol. En outre, plus de cent concerts de musique sacrée et classique sont proposés annuellement dans les murs de la cathédrale.

L’hôtel particulier de Savva Morozov 

Crédit photo : Lori/Legion-Media

La vie opulente du mécène Savva Morozov, qui a fait l’objet de nombreuses légendes, lui a valu une célébrité en grande partie liée à son hôtel particulier situé dans la rue Spiridonovka et qui ressemble à un château gothique.

Morozov, qui, dans sa jeunesse, étudia la chimie à l’université de Cambridge, était fasciné par le style gothique anglais. Il trouva une âme sœur en la personne du jeune architecte Fedor Chekhtel, passionné par le romantisme et le Moyen-Âge, à qui il confia la conception de son hôtel particulier pour sa jeune épouse, Zinaïda. La construction fut achevée en 1898. 

Ce bâtiment au style inédit à Moscou devint immédiatement l’une des principales attractions de la ville. Actuellement, il accueille la Maison des réceptions du ministère des Affaires étrangères. Hélas, si vous n’êtes pas impliqué dans les hautes sphères politiques, vous avez peu de chance d’y pénétrer !

L’église anglicane Saint-Andrew

Crédit photo : Lori/Legion-Media

La première chapelle anglicane de la capitale ne fut érigée qu’en 1827. En 1884, l’architecte britannique Richard Knill Freeman la remplaça par une église en brique à nef unique, conservée à ce jour dans la ruelle Voznessenski. Sur l’insistance des Écossais, alors membres les plus respectés de la communauté britannique de Moscou, la nouvelle église fut consacrée en l’honneur de l’apôtre André, saint patron de l’Écosse.

Après la révolution d’Octobre, les locaux de l’église subirent le même destin que tous les sites religieux : ils furent transformés en entrepôt et en dortoir puis, à partir de 1960, ils accueillirent le studio d’enregistrement Melodia (principale maison de disques soviétique). L’autorisation de reprendre l’office religieux ne fut accordée qu’en 1991. Le culte n’y est célébré qu’en anglais. Tous les jeudi et dimanche, la cathédrale organise des concerts gratuits d’orgue.

Le TsOuM

Crédit photo : RIA Novosti 

Vous pourrez combiner votre découverte de l’architecture gothique avec quelques courses au Magasin central universel, l’une des plus célèbres enseignes de Moscou – le TsOuM – et l’un des hauts lieux de la mode. Ce bâtiment de sept étages fut érigé par les commerçants Andrew Muir et Archibald Mirrielees pour leur magasin Muir & Mirrielees. Le recours aux formes gothiques répondait, entre autres, à des objectifs publicitaires : non seulement le grand magasin se distinguait parmi les bâtiments environnants d’architecture classique, mais il restait gravé dans la mémoire des visiteurs. À aucun moment de son histoire, le TsOuM n’a changé de vocation : le commerce s’y poursuivit même pendant la Grande Guerre patriotique (1941-45). 

L’église Saint-Pierre-Saint-Paul

Crédit photo : Lori/Legion-Media

Autre joyau du « Moscou gothique », c’est l’une des deux églises luthériennes en activité dans la capitale qui accueille l’une des plus anciennes congrégations de cette dénomination en Russie. La construction débuta en 1817. Au cours du XIXème, le bâtiment connut plusieurs travaux d’agrandissement face au nombre croissant de paroissiens. Les célébrations furent arrêtées en 1936. Trois ans plus tard, l’édifice fut réaménagé pour accueillir un cinéma. Les intérieurs furent alors complètement détruits et la flèche démantelée. La nouvelle page de l’histoire de la cathédrale a été ouverte en 1991. Les travaux de restauration lancés à l’époque se sont poursuivis pendant 19 ans.

 


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.