De quoi le nouveau drone russe Altius est-il capable?

Ministère russe de la Défense/Sputnik
Ce sera le premier drone capable d'attaquer les ennemis avec des missiles guidés et des bombes planantes de grande puissance.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

À l'été 2021, un prototype du véhicule aérien sans pilote (UAV) russe de reconnaissance et d'attaque Altius a commencé une série de tests de ses armements. 

Il est prévu de tester l'ensemble de l'arsenal du drone, y compris les missiles de haute précision. Le prototype d’appareil sera testé en ce qui concerne l'attaque de cibles telles que des chars, des véhicules légèrement blindés, des groupes de soldats d'un ennemi conventionnel, et les positions de divers moyens de destruction, y compris d'artillerie. Auparavant, des bombes planantes non guidées avaient déjà été larguées par l'Altius.

En détails 

Selon des données provenant de sources ouvertes, le drone Altius (également appelé « Altair ») est en cours de développement par le bureau d'études Simonov de Kazan depuis 2011, sur ordre du ministère de la Défense. Ses essais en vol ont débuté à l'été 2016.

« Il y a deux ans, il a effectué son premier vol. Le vol a eu lieu sur un aérodrome d'essai à une altitude allant jusqu'à 800 mètres et a duré 32 minutes. Tous les systèmes du complexe fonctionnaient en mode normal. Dans le même temps, le département militaire a déclaré que l'UAV était capable d'effectuer toute la gamme des tâches de reconnaissance à l'aide de moyens optiques, radiotechniques et radar et de rester en l'air pendant plus d'une journée », a déclaré l'ancien analyste militaire du quotidien russe Izvestia, Dmitri Safonov.

>>> Comment la Russie surveille les drones civils

L’Altius fait partie de la catégorie des drones long-courriers de moyenne altitude et de classe lourde. Sa masse au décollage est d'environ 6 tonnes, avec plus d'une tonne de charge utile. Son envergure est de 28,5 mètres, sa longueur est de 11,6 mètres, l'altitude de vol maximale est de 12 000 mètres et sa portée peut atteindre 10 000 km.

L'Altius, équipé de deux turbopropulseurs, est capable de rester en l'air jusqu'à 48 heures. Le drone est équipé d'un système de communication par satellite et d'éléments d'intelligence artificielle pouvant interagir avec des aéronefs habités. La portée de combat de l'UAV est d'environ 3 500 km.

Comme le note l'expert, en décembre 2020, le ministère de la Défense a signalé que les premiers échantillons de drones de reconnaissance et de frappe à moyenne portée avec des munitions pour tir de barrage (un véhicule sans pilote avec une ogive intégrée capable d'effectuer un long vol au-dessus d'un champ de bataille, et de détecter indépendamment une cible et la détruire si nécessaire) avaient déjà été livrés et testés avec succès dans les conditions de combat en Syrie.

 « Après cela, le ministère a donné aux ingénieurs les dernières notes sur ce qu'il fallait modifier et améliorer et aujourd'hui, nous assisterons aux dernières étapes des tests de combat du drone avec des munitions dernier cri », conclut-il.

Dans cette autre publication découvrez deux nouveaux drones russes qui vont changer la vie de l’Arctique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies