Un réseau neuronal artificiel crée une Russie virtuelle mais sinistrement reconnaissable

Neïrossia
Un programmeur russe a enseigné à un réseau artificiel de neurones à créer des paysages avec des immeubles en panneaux préfabriqués typiquement soviétiques. Cela semble fascinant et, par endroits, effrayant.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le programmeur russe Ilia Belikov, 25 ans, a créé en novembre 2020 la communauté « Neïrossia » (Neuro-russie) sur le populaire réseau social russe VKontakte. Tous les quelques jours, des images surréalistes de banlieues russes avec des immeubles en panneaux et des zones industrielles y apparaissent – mais ce ne sont pas les œuvres d'un artiste ou d'un photographe, elles sont toutes créées par un réseau neuronal artificiel.

« La culture dépressive est très populaire en Russie sous différentes formes. J'en ai tellement marre que tout le segment russe d’Internet soit inondé de postpunk, d’immeubles en panneaux et de doomers russes, et je me suis dit : si tu ne peux pas vaincre ce phénomène – prends-en la tête. Et quoi de plus absurde et de plus cafardeux qu'un réseau neuronal générant une Russie hypertrophiée et chtonienne », relate Belikov dans une interview au site TJ quant à l’origine de ce projet.

L’entrainement du réseau neuronal a duré trois jours, en utilisant comme sources des photos d’immeubles en panneaux et de paysages de banlieues russes provenant d'autres communautés sur VKontakte.

Au total, le réseau de neurones a analysé environ 15 000 photos. Elle a ensuite dès les premières étapes appris à copier la couleur d’édifices décolorés, a expliqué Ilia à Russia Beyond.

« C'est comme une vue de la fenêtre », ont réagi des internautes russophones, comparant le travail souvent déprimant du réseau neuronal aux paysages que les citoyens du pays voient au quotidien et dans la vie réelle depuis leur logement.

En outre, Ilia a entrainé le réseau neuronal à générer des images de chats et de chambranles russes en bois.

Le prochain objectif est de lui apprendre à créer des images avec des décorations de Noël soviétiques, afin que la Neuro-russie puisse être immergée dans l'atmosphère des fêtes du Nouvel An.

Dans cet autre article, nous vous présentons comment des étudiants russes fabriquent des robots de rang mondial.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies