L’agence spatiale russe tournera un film à bord de l’ISS

Pervy Kanal
Le coup d’envoi a déjà été donné au concours pour le rôle principal et tous ceux qui se conforment aux exigences peu communes peuvent tenter leur chance.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Conjointement avec la Première chaîne fédérale et le studio cinématographique russe Yellow, Black and White, Roscosmos tournera un film de fiction à bord de la Station spatiale internationale. Le casting pour le rôle principal a débuté, informe le journal RBC, se référant au service de presse de l’agence spatiale russe.

Klim Chipenko

Le tournage de l’œuvre placée sous le nom de travail Le défi est prévu pour octobre 2021 et c’est Klim Chipenko, connu pour son drame Texto (2019) et le film russe détenant le record au box-office, Le Serf, qui en sera le réalisateur.  

Le travail sur le scénario se poursuit, toutefois il a déjà été décidé que les acteurs et l’équipe de tournage rejoindront l’ISS à bord d’un vaisseau Soyouz MS.

>>> Espace: gros plan sur le vaisseau russe Soyouz, principal rival de Crew Dragon

« Ce n’est pas de la science-fiction, c’est un version très réaliste de ce qui peut se passer dans un avenir proche. C’est un film montrant comment un homme qui n’est aucunement lié aux recherches scientifiques, mais poussé par les circonstances et le devoir, peut se retrouver en orbite un mois après l’avoir appris. C’est tout ce qui je peux dire pour le moment », relate le directeur général de la Première chaîne, Konstantin Ernst.

Dmitri Rogozine, à la tête de Roscosmos, a pour sa part déclaré qu’au printemps 2021 la Russie arrimera à l’ISS un module médical, et il se peut que ce soit là que se déroulera le tournage.

Le rôle principal interprété par une femme. « Nous cherchons une femme capable de jouer son rôle sur Terre, puis de supporter l’entraînement le plus dur, de partir dans l’espace et de résoudre les tâches les plus complexes en apesanteur », détaille le producteur général de Yellow, Black and White Alexeï Trotsiouk.

Seront admises au casting les femmes de 25-45 ans, citoyennes de Russie et possédant un niveau de base en anglais. L’actrice retenue devra mesurer entre 150 et 180cm, peser entre 50 et 75 kg et son tour de poitrine ne devra pas dépasser 112cm. Elle doit en outre avoir des capacités artistiques, une bonne santé, être en bonne forme physique et posséder un diplôme d’enseignement supérieur. Pour participer au concours, elle doit enregistrer une vidéo d’elle lisant le monologue de Tatiana tiré du roman en vers Eugène Onéguine de Pouchkine et la charger sur le site officiel où le casting est lancé. 

>>> Qui est Anna Kikina, la femme cosmonaute russe qui s'envolera pour l'ISS?

La commission choisira 30 finalistes, dont l’état de santé, y compris psychique, et les capacités physiques seront examinés. Les prétendantes auront à courir un cross d’un kilomètre, nager, sauter dans l’eau, etc.

Les candidates retenues intègreront l’École de cosmonautique, où elles se prépareront au vol pendant trois mois. Deux personnes seront sélectionnées – l’actrice principale et sa doublure.

Le tournage se déroulera parallèlement avec celui mené par une équipe américaine qui travaille elle aussi sur son premier blockbuster dans l’espace. L’équipe est attendue à bord de l’ISS en octobre 2021 à bord du Crew Dragon. Dans ce futur film de Doug Liman, Tom Cruise interprétera le rôle principal.

Klim Chipenko a déjà proposé d’aider Cruise pendant le tournage.

« Je pense que l’équipe américaine ne comptera pas 25 personnes. Ils seront à deux. Et ces deux auront eux aussi besoin de notre soutien aussi bien physique – aide au tournage – que moral ou émotionnel. Je suis sûr que Tom Cruise en aura besoin et nous sommes prêts à en fournir », a assuré Chipenko.

Dans cet autre article, nous vous proposons cinq films qui vous transporteront en Russie en ces temps de confinement.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies