La Horde d’or, un État médiéval véritablement nomade?

Illustration

Illustration

Domaine public

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Si les historiens évaluaient traditionnellement la Horde d’or comme un État nomade avec une agriculture peu développée, les chercheurs de l’Université de Kazan, au Tatarstan, mettent en doute cette thèse.

Les fouilles dans le chantier de Bagaïevo, dans la région de Saratov (Sud-Ouest de la Russie), ont en effet démontré un haut niveau de sédentarité parmi les habitants de la Horde d’or, écrit l’agence TASS, se référant à Leonard Nedachkovski, de l’université mentionnée.

L’ancien village a été découvert par ce professeur en 1995 et depuis 2002 des recherches ont été menées, permettant aux spécialistes de suggérer que la bourgade s’étendait sur plus de 5 hectares et alimentait en produits agricoles Oukek, l’une des quatre plus importantes villes de la Horde dans la région de la basse Volga.

Que la Russie a-t-elle hérité des Tataro-Mongols? 

Les fouilles ont ainsi permis de mettre à jour des objets liés à la culture des champ et à différents types d’artisanats. Ceci, est-il indiqué, change cardinalement l’image que l’on se faisait de la vie des villages de la Horde d’or et de cette dernière en général.

Si encore récemment le fait de l’existence de bourgades autour d’une ville de la Horde d’or était mis en doute dans les recherches, aujourd’hui il devient évident que ces agglomérations étaient entourées d’autres, plus petites et étroitement liées aux villes, que ce soit administrativement ou économiquement, indique Nedachkovski.

Pratiquant la culture de la terre et l’élevage, les villages fournissaient des produits alimentaires et les matières premières artisanales aux villes et en recevaient des produits artisanaux faits de métaux, de verre et de terre.

Dans cet autre article, nous vous révélons comment le joug tataro-mongol a entrainé la formation de l’État russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies