Ces Russes frappés par la foudre ayant miraculeusement survécu

FC "Znamia Trouda"; Ruptly; Angelina Stepanova
5 fois plus chaud que le Soleil, avec une tension électrique d'un million à un milliard de volts, et un courant de 10 000 à 500 000 ampères – voilà ce qu’endure un humain frappé par la foudre. Étonnamment, certaines personnes y ont survécu, et parmi elles figurent des Russes.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Environ 3 000 éclairs frappent la surface de la Terre chaque minute. Certains d'entre eux tombent donc sur des humains et, chaque année, environ 1 000 personnes sont tuées par la foudre. Les paramètres de la foudre varient beaucoup, mais le temps de décharge est très faible, environ 1/10 de seconde, c'est pourquoi il est parfois possible d’y survivre : s'il durait, disons, une seconde entière, il ne resterait littéralement plus rien du corps humain. Roy Sullivan (1912-1983), un garde forestier du parc national de Shenandoah en Virginie, aux États-Unis, a survécu à sept coups de foudre au cours de sa vie. Nous espérons cependant qu'aucun des 3 Russes suivants, qui ont également survécu à un tel phénomène naturel, ne sera plus jamais électrocuté par les cieux.

Ivan Zaborovski – sur un terrain de football pendant un entraînement

Ivan Zaborovski, un gardien de but de 16 ans, a survécu à la foudre qui l'a frappé directement lors d'un entraînement de football le 4 juillet 2020, dans la région de Moscou.

« Honnêtement, je ne me souviens pas du tout de ce jour, fait-il part. Je me suis évanoui, et je ne me suis réveillé qu'à l'hôpital, avec des gens me disant comment tout cela s'était passé et qui m'avait sauvé, me montrant même la vidéo. Mes poumons sont légèrement endommagés, je suis un peu essoufflé, mais les médecins disent que tout va revenir à la normale. Et mon tympan est cassé, je suis sourd d'une oreille. Les médecins m'ont dit d'arrêter l'entraînement pendant deux semaines, de prendre des médicaments et de reprendre lentement le football. Je ressens une forte gratitude envers mon entraîneur, sans lui, les conséquences auraient pu être bien pires ».

Immédiatement après l’incident, l'entraîneur d'Ivan, qui l’a formé depuis ses 9 ans, a en effet effectué un massage cardiaque et un bouche-à-bouche, alors que l'ambulance était en route. Ivan a ensuite été emmené en soins intensifs. Bientôt, les ambulanciers ont révélé que ses blessures n'étaient pas critiques. Ivan a repris conscience en quelques jours, et est maintenant presque rétabli. Après l'incident, son équipe de football a accordé un nouveau contrat à Ivan et l'a promu dans l'équipe principale. Ivan a également déclaré que son maillot d'entraînement avait brûlé, tout comme ses chaussures de foot, et que la foudre avait laissé des brûlures considérables sur son corps. Ivan a gardé ses chaussures en souvenir de cet incroyable coup de chance.

Lire aussi : Ayant survécu à une attaque d’ours, ces femmes russes racontent

Salaoud Akhmatov – a nécessité une opération de la poitrine dans l'obscurité

Salaoud Akhmatov, 46 ans, résident de Nazran, en République d'Ingouchie (Caucase), est allé dans sa loggia le 3 juin 2020, pendant un orage, pour regarder la foudre. Un éclair a alors traversé la vitre, est entré dans son corps par l'aisselle gauche et est ressorti par le dos, déchirant sa poitrine et lui brisant 9 côtes.

« Je regardais la pluie et l'orage, et j'ai vu plusieurs décharges de foudre les unes après les autres, a déclaré Salaoud un mois après l'incident. Soudain, j'ai senti un coup fort, j'ai été projeté en arrière [...] J'ai vu du sang couler partout sur moi, j'ai senti quelque chose pendre de mon dos et j'ai vu des morceaux d'os sur le sol du balcon... ».

Akhmatov a été hospitalisé immédiatement. Le chirurgien Bachir Aouchev, qui a opéré Salaoud, affirme que le patient avait perdu 3 litres de sang, avait eu de multiples fractures osseuses et des ruptures d'organes internes.

Or, dans l'hôpital, où Akhmatov a été emmené, l'électricité a subi une coupure à cause du même orage. Le chirurgien et son équipe ont donc dû effectuer de multiples opérations nécessaires pour sauver Akhmatov dans l'obscurité, en éclairant la pièce avec leurs seuls téléphones portables.

Les opérations ont duré 5 heures d'affilée, mais grâce aux compétences des médecins, Akhmatov a pu être sauvé. Son poumon et son diaphragme ont été reconstruits, sa rate endommagée a été enlevée et ses os et muscles ont également été soignés. Salaoud Akhmatov s'est réveillé après trois jours d'inconscience. Les médecins prévoient d'installer des côtes en titane dans son corps pour compenser celles qu'il a perdues lors de cet effrayant incident.

Lire aussi : Un moine bouddhiste mort il y a un siècle en Sibérie paraît on ne peut plus vivant

Angelina Stepanova – avec un enfant sur ses genoux

« J'adorais les orages. J'adorais nager pendant l'orage : l'eau était chaude comme du lait et l'atmosphère était magique. J'adorais écouter le grondement du tonnerre et capturer les éclairs avec la caméra de mon téléphone, en comptant les secondes entre les éclairs et le coup de tonnerre. Mais maintenant, tout cela fait partie du passé, confie Angelina Stepanova, à présent âgée de 32 ans. Maintenant, pendant un orage, je suis assise dans la salle de bain, sans mon téléphone ni aucun appareil électrique. C'est ma phobie maintenant, et j'ai appris à vivre avec. 9 ans ont passé, mais ma mémoire est encore fraîche ».

En 2011, à 23 ans, Angelina venait de divorcer de son mari et s'était installée dans un village de la République de Bouriatie, en Sibérie, avec ses parents et ses deux enfants, un fils de 3 ans, Saï, et une fille de 2 ans, Altaana. Ses parents l'ont aidée à construire une nouvelle maison alors qu'ils vivaient dans un bâtiment délabré.

Un jour, Angelina était assise sur son porche avec sa fille sur ses genoux, en train de parcourir son téléphone portable, pendant que sa mère dormait dans la maison. « Soudain, j'ai senti un fort choc électrique, je me suis levée rapidement, en laissant tomber ma fille par terre, et j'ai tremblé pendant 15 secondes d'affilée », se remémore Angelina, toujours sous le choc de ce souvenir.

« Tout était blanc devant mes yeux, et je ne voyais rien. Tout le câblage de la maison craquait, et j’ai senti mes cheveux se dresser, le courant qui entrait dans mon corps par ma main droite et le quittait par ma jambe. Tout s'est passé très vite, mais le temps s'est arrêté et je me souviens de tout ce qui s'est passé. Lorsque j'ai cessé de trembler, j'ai retrouvé la vue et le tonnerre a frappé juste au-dessus de ma tête, m'assourdissant. J'ai attrapé ma fille et je me suis précipitée sous la pluie ! ».

La mère d'Angelina l'a alors persuadée de rentrer à l'intérieur. Il est ultérieurement apparu que la foudre avait frappé un compteur électrique sur le mur de la maison, puis avait touché le corps d'Angelina. Heureusement, sa fille n'a été que partiellement frappée par la même charge.

Après l'incident, Angelina n'a pas été hospitalisée, mais son cœur lui a fait « un mal insupportable », assure-t-elle. Les médecins ont détecté une anomalie mineure dans son cœur et dans celui de sa fille. « Nous ne sommes pas autorisées à faire du sport ou des exercices physiques sérieux, regrette Angelina. À part cela, rien n'a beaucoup changé : ça ne m'a pas "ouvert le troisième œil", je dois dire, rien d'aussi ridicule ».

Dans cet autre article, nous vous présentons trois fascinants miracles auxquels les orthodoxes russes croient dur comme fer.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies