Un nouveau projet d’ekranoplan destiné à l'armée et aux sauveteurs russes

Alekseyev Central Hydrofoil Design Bureau
Cet appareil sur coussin d’air est censé amerrir même en pleine tempête et sauver des naufragés dans une zone sinistrée.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En mai 2020, des ingénieurs russes ont présenté un avant-projet du nouvel ekranoplan A-050-742D Tchaïka-2 (« mouette »), conçu pour être utilisé par la marine et le ministère des Situations d’urgence de la Fédération de Russie.

L'avion est une machine sur coussin d'air qui peut résoudre un large éventail de tâches, allant du transport militaire aux missions médicales. Selon les concepteurs, l'ekranoplan peut être modifié pour assurer des missions de reconnaissance, si le client potentiel qu’est le ministère russe de la Défense le désire. Soulignons que l’A-050-742D Tchaïka-2  n'est qu'un projet, et n'a pas encore été produit.

Il possède un design assez inhabituel et implique l'utilisation du schéma aérodynamique d'un biplan avec des ailes de formes diverses. En outre, le plan inférieur de l'avion a une forme rappelant légèrement une flèche, tandis que le plan supérieur est droit avec une corde plus courte. La queue est réalisée sous la forme de deux quilles dotées d’un stabilisateur.

>>> Ekranoplans: la nouvelle vie d’une arme secrète soviétique

L'ekranoplan possède quatre moteurs. Deux d'entre eux font office de boosters, les deux autres étant destinés à assurer la propulsion. Les concepteurs ont l'intention de placer deux turboréacteurs dans le nez du fuselage pour l'accélération et le décollage ; et sur les pylônes latéraux, deux turbopropulseurs seront responsables du vol lui-même.

La longueur de la nouvelle machine atteint 34,8 mètres avec une envergure de 25,35 mètres et un poids au décollage de 54 tonnes. Un ekranoplan peut soulever jusqu'à neuf tonnes de fret et développer un vitesse de croisière d'environ 350 kilomètres par heure.

La portée maximale de vol de l’appareil est d'environ 5 000 kilomètres sans ravitaillement. Un ekranoplan peut atterrir sur l'eau, même sur des vagues de cinq mètres de haut, et voler à une altitude allant jusqu'à trois kilomètres.

Quelles perspectives ?

« Le projet est bon, mais ses perspectives en Russie sont vagues en raison de la crise et de la pandémie. Des maquettes du modèle précédent ont été montrées il y a plusieurs années au salon aéronautique MAKS et lors du salon Armée dans la région de Moscou, mais même quand il y avait plus d'argent dans le budget, l'armée ne l'a pas acheté », a déclaré le professeur de l'Académie des sciences militaires Vadim Koziouline à Russia Beyond.

Selon lui, il n’existe pas de besoin urgent pour ce genre d’appareil dans les forces armées.

Dans cet autre article découvrez le bombardier stratégique russe de nouvelle génération baptisé PAK DA.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies