Vous pouvez désormais monter dans l’Aurus de Poutine, et c’est gratuit

Reuters
Si vous pouvez déjà la voir de près et même monter dedans, les ventes ne commenceront qu’en 2020.

Aurus, ce constructeur russe qui fournit ses véhicules de classe luxe au président Vladimir Poutine, a ouvert le 23 août dernier son tout premier showroom à Moscou. Le choix est tombé sur le quartier d'affaires Moscow City.

Pour le moment, seule l’Aurus Senat, cette berline haut de gamme, y trône fièrement. Résultat de six ans de travail, elle vise le segment du marché actuellement occupé par des marques telles que Rolls Royce et Bentley.

Ce véhicule a été conçu et fabriqué par l'Institut central de recherche scientifique et automobile de Moscou, NAMI. Cette jeune marque a reçu un coup de pouce important après que le président Poutine est monté à bord d’une limousine qu’elle a conçue lors de son investiture en mai 2018.

Désormais l’Aurus Senat, ce véhicule de 5,63 mètres de long et 2,2 mètres de large, peut être vu de près.

>>> Dix voitures à bord desquelles Vladimir Poutine a roulé

Son moteur principal a été conçu en Russie en association avec l'allemand Porsche.

Pourtant, pour le moment, il n’est pas encore possible de tester les performances de ce véhicule, ce dernier n’ayant pas encore reçu le certificat autorisant son apparition sur les routes russes. La société promet de régler ce problème d’ici 2020, l’année où le coup d’envoi des ventes sera donné.

Il a été annoncé que le prix de la version standard d’Aurus Senat serait de 18 millions de roubles (près de 244 000 euros). Un SUV et une limousine (comme celle utilisée par le président Poutine) devraient coûter encore plus cher, mais pour le moment, ils ne sont pas exposés dans le showroom.

>>> Pourquoi l’Arkana représente-t-il un tournant dans l’histoire de Renault, en Russie et au-delà?

« La limousine fait un mètre de plus que la Senat, elle est équipée d’une cloison séparant le conducteur des passagers et de deux sièges supplémentaires. Elle sera principalement blindée », a déclaré Alexandre Mikhaïlov, responsable du showroom Aurus.

Jusqu'à présent, 500 particuliers se sont engagés à acheter la voiture une fois celle-ci certifiée et livrée, explique Mikhaïlov. Toutefois, cette intention d'achat est sans obligation. 

Les voitures Aurus seront produites dans l’usine Yelabuga Sollers, dans la République russe du Tatarstan, qui produisait auparavant des voitures de marque Ford. La raison pour laquelle le choix est tombé sur une usine existante est d’économiser de l'argent, la construction d'un tout nouveau site aurait été un fardeau financier trop lourd pour le jeune constructeur.

Considéré par beaucoup comme le symbole de l’autosuffisance du pays, l’Aurus tire son nom du mot latin « aurum » (or) et du mot Russie.

Dans cet autre article, nous vous présentons les automobiles des dirigeants russes et soviétiques, de Nicolas II à Poutine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies