Ces voitures soviétiques transformées en limousines, pour le meilleur et pour le pire

N’importe quelle voiture peut devenir une limousine si elle le souhaite réellement. Les créateurs sans compromis de ces automobiles vous aideront à le comprendre.

L’élégance n’est, pour une limousine, peut-être pas le plus important, si vous n’avez en votre possession qu’une voiture soviétique et l’envie irrépressible de l’« allonger ». Il s’avère que le rêve soviétique du citoyen ordinaire de faire un tour en limo a été plus fort que les préjugés esthétiques et les possibilités techniques. Après la chute de l’URSS, durant une courte période, tout est devenu possible : à la télévision des femmes réalisaient des stripteases, rêvant de percer dans le show-business, tandis que des particuliers et de petites firmes concevaient des limousines à partir de voitures des plus habituelles et de marques locales.

VAZ-2101

L’une des voitures les plus produites en masse en URSS, surnommée la « kopeïka », ne pouvait pas ne pas devenir une limousine blanche comme neige au cours de sa vie post-soviétique. Cela lui est donc arrivé en Hongrie, et les concepteurs n’y ont pas été de main morte, puisqu’elle a été rallongée de sept mètres ! Il s’agit sans doute de la plus longue « kopeïka » au monde.

À Cuba, c’est l’aspect pratique de la limousine qui a semble-t-il séduit, puisque l’on peut y faire monter plus de monde (les minivans étaient alors absents de l’île). Ainsi, la « kopeïka » s’est transformée en spacieux taxi, doté de portières et de sièges supplémentaires.

ZAZ-965

En Union soviétique, cette voiture assemblée à Zaparojie, en actuelle Ukraine, était considérée comme la moins élégante et la plus disgracieuse de toutes. Elle était bruyante, étroite, laide et avait constamment des problèmes techniques. Néanmoins, la population l’aimait tout de même, et il était à ses yeux impossible de la gâcher. En tout cas jusqu’à ce qu’apparaisse sa modification sous forme de limousine…

ZAZ-968

La version suivante de la « Zaporojets » n’a elle non plus pas réussi à devenir une automobile chic pour événements solennels. Et il semble que le propriétaire de cet exemplaire l’a bien compris, le sort de cette limousine étant des plus tristes : rouiller dans une cour, sur une pelouse non tondue.

Moskvitch-412

Il était impossible d’impressionner qui que ce soit avec une Moskvitch en URSS, et encore plus en Russie, où elle était considérée comme l’automobile la plus commune. Frimer à son bord était donc dénué de sens, et personne n’a même tenté de le faire. Enfin, personne sauf le détenteur de ce modèle.

GAZ-12

Ce véhicule a traversé une réincarnation heureuse. Sa carrosserie a été rallongée, son intérieur entièrement repensé, rendant son allure bien plus pompeuse. Dedans, tout est comme il se doit : habillage en cuir, diodes lumineuses, et minibar. Champagne !

GAZ-3102

Voici une véritable automobile des années 90. Une époque où la vie des entrepreneurs, fonctionnaires et simples citoyens n’était pas à l’abri d’une balle perdue. C’est pourquoi la compagnie Rida, basée à Nijni Novgorod, a présenté sur la base de la voiture Volga un modèle blindé pour personnes visiblement importantes. Le doublage en acier alourdissait grandement le véhicule, qui atteignait presque les deux tonnes.

Autre expérimentation avec la GAZ-3102. De toute évidence, cette automobile était destinée à devenir une limousine, mais pour une raison ou une autre, elle n’a pu embrasser ce destin que tardivement. Avec la chute de l’URSS, l’usine RAF de Riga a cessé d’assembler des minibus et décidé de se reconvertir dans la construction de limousines, également sur la base de la Volga. Le véhicule a alors été équipé d’un climatiseur et même d’un téléviseur. La demande s’est cependant révélée trop faible, mettant un terme à la production.

VAZ-2110

Voici le projet mort-né de l’usine de Togliatti, qui avait décidé d’attirer un public aisé en proposant sa limousine « Consul ». Par rapport au modèle initial, la VAZ-2110, le véhicule a été rallongé de 65 centimètres seulement, mais cela a suffi pour installer une cloison entre les rangées de sièges, en plus d’un système audio et vidéo, et même d’un réfrigérateur. Hélas, le projet n’a pas abouti, la population ne s’étant pas laissée séduire.

Dans cet autre article, découvrez en vidéo comme a été conçue de A à  Z la nouvelle limousine, de marque Aurus, de Vladimir Poutine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies