Conquête spatiale: la Russie prévoit d’établir sur le sol lunaire une base habitée

flickr.com/serguei_30

L’Académie des sciences de Russie (ASR) a, en fin de semaine dernière, pris la décision d’apporter son soutien au programme lunaire fédéral, destiné à terme à établir, sur l’unique satellite naturel terrestre, une base habitée ainsi que des observatoires, rapporte l’agence de presse TASS, se référant à une source au sein de l’industrie spatiale russe. 

« Au Conseil de l’ASR sur l’espace, ont aujourd’hui été discutés la conception complexe de tout un programme d’étude et d’aménagement de la Lune, le passage des appareils automatiques, Luna-25, Luna-26, Luna-27, à un programme piloté, puis le déploiement de stations et d’observatoires sur la Lune. A été prise la décision de soutenir ce projet et de poursuivre le travail le concernant », cite ainsi TASS.

Lire aussi : Objectif Lune: pourquoi la Russie construit un nouveau Lunokhod

À noter que la feuille de route du programme comporte trois étapes. La première, dont la date limite mentionnée est 2025, prévoit l’élaboration de toutes les technologies nécessaires à bord de la Station spatiale internationale, la création du module de base d’une station orbitale lunaire, des expérimentations de la future navette pilotée baptisée « Fédération », des survols non habités de la Lune par cette dernière ainsi que l’étude du satellite terrestre par des stations automatiques.

La seconde étape (entre 2025 et 2035) implique quant à elle la mise au point de moyens d’accès à la surface de la Lune, les premiers vols vers l’astre, la création et la mise en place sur son sol des premiers éléments d’une base habitée.

Enfin, la troisième phase (après 2035) supposera l’achèvement de la construction de la base lunaire ainsi que la création d’un système uni de moyens tant pilotés qu’automatisés d’aménagement de la Lune.

Dans cette vidéo, contemplez les fabuleux paysages terrestres observés depuis l’espace par Roscosmos, l’agence spatiale russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies