Conquête de la Lune: une nouvelle fusée Made in Russia verra le jour

Grigoriy Sisoev/Sputnik

Roscosmos se chargera de l’élaboration d’une nouvelle fusée super-lourde destinée à la conquête de la Lune, a annoncé sur Twitter Dmitri Rogozine, président de l’agence spatiale russe.

« À la mise au point d’une fusée de classe super-lourde, grâce à laquelle la Russie entamera un programme d’étude et de conquête de la Lune, participeront tous les collectifs de construction de Roscosmos », a en effet publié ce dernier le 27 octobre.

Selon lui, samedi dernier, au sein de RKK Energia, plus importante société russe du secteur spatial, ont ainsi d’ores et déjà été abordées différentes questions techniques et organisationnelles.

Lire aussi : Pourquoi les Soviétiques n’ont-ils pas marché sur la Lune?

À en croire les plans des constructeurs, cette fusée aura pour principale mission d’assurer des vols vers l’espace lointain, et notamment vers la Lune et Mars. La construction de l’infrastructure destinée à accueillir cet engin devrait par ailleurs être entamée en 2026, au sein du cosmodrome Vostotchny, en Sibérie, tandis que son premier lancement serait prévu pour 2028. D’après les estimations de Roscosmos, l’élaboration de la fusée ainsi que de l’infrastructure nécessaire à son exploitation représenterait un coup total de 1,5 trillion de roubles (20 milliards et 85 millions d’euros).

Pour rappel, en septembre, Rogozine avait déclaré que la Russie ne participerait pas au projet de station en orbite autour de la Lune sous les conditions américaines, et avait donc émis l’éventualité de la création d’un dispositif similaire en collaboration, notamment, avec ses alliés des BRICS.

Dans cet autre article, découvrez une sélection d’affiches soviétiques de propagande consacrées à la conquête spatiale.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies