L’armée russe s’apprête à créer son propre «iCloud militaire»

Nikolay Hiznyak/

Nikolay Hiznyak/

Sputnik
L’armée de Russie a pris la décision de protéger ses plus grands secrets en créant son propre Internet, ce qui lui permettra de communiquer sans risque d’espionnage.

L’armée russe recevra son propre iCloud hautement sécurisé afin d’y stocker les informations top secrètes concernant les technologies et le personnel qu’elle emploie ainsi que tout autre renseignement de la plus haute importance.

Les développeurs russes des technologies de l’information se penchent en effet actuellement sur la création d’un Internet propre à l’armée nationale, qui ne sera pas connecté au réseau ordinaire. La valeur totale du projet est estimée à 5,6 millions d’euros et ce système devrait être opérationnel d’ici 2020.

« Sera construit un certain nombre de centres à l’épreuve des catastrophes et permettant à toutes les structures de communiquer en temps réel et d’accéder à toutes les informations nécessaires sans risque qu’elles ne soient découvertes par des services de renseignements étrangers », a expliqué à Russia Beyond Viktor Litovkine, analyste militaire pour l’agence de presse TASS.

Lire aussi : En Russie, le Wi-Fi vous suit à la trace

Selon lui, l’un de ces centres serait d’ores et déjà en service dans le District militaire Sud de Russie, après avoir passé avec succès tous les tests militaires et technologiques. À l’avenir, il y aura des structures similaires au sein de chaque district du pays, et même potentiellement en Syrie. Comme le note M.Litovkine, cette question est cependant toujours en suspens.

Chacun de ces centres apparaîtra telle une cyber-forteresse. Chaque salle renfermant les serveurs sera gardée et approvisionnée en énergie de manière autonome. Le iCloud militaire russe fonctionnera en segment fermé de transfert de données et ne sera aucunement relié à l’Internet ordinaire.

Les serveurs seront par ailleurs inaccessibles à toute personne non autorisée et les ordinateurs ne disposeront pas de ports USB afin d’empêcher tout vol d’information.

« Chaque programme, ainsi que l’équipement informatique, sont de fabrication russe. Il n’y aura aucun composant Intel ou de toute autre marque dans ces ordinateurs et serveurs », soutien enfin Litovkine.

À propos de confidentialité des données sur Internet, qu’en pensent les Russes ? Découvrez leur vision de cette problématique dans cette autre publication signée Russia Beyond.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies