Pourquoi les femmes russes ont-elles un faible pour les étrangers?

Personal archive
C’est un vieux cliché: les femmes russes ne s'intéressent qu'aux étrangers et rêvent d’obtenir un visa! Nous avons parlé à plusieurs femmes russes, mariées ou en couple avec des étrangers, pour savoir ce qui les a vraiment motivées à commencer une relation.

Sandra, mariée à un Français

Pour être honnête, depuis l'enfance, j'étais sûre de vivre à l'étranger quand je serais adulte. Je ne sais pas pourquoi, mais après avoir traversé l'Italie, ce pays m'a fait signe. J'ai commencé à apprendre l'italien et je suis allée étudier à Rome. Je n'ai jamais essayé de chercher un homme à l'étranger, c'était donc probablement écrit dans ma destinée. J'ai rencontré mon mari à Moscou au travail. Son sens de l'humour m'a attiré, il était léger et positif, sans moquerie – ce qui n'est pas ce à quoi m’ont habituée mes amis russes. Son auto-ironie lui permet de prendre chaque jour comme il vient. Maintenant, les hommes russes me semblent étrangers. Je n'ai rien contre eux, c'est formidable d'être amis avec eux, mais les Français sont plus proches de moi …

Natalia, mariée à un Allemand

Bien sûr, il y a des différences de mentalité, mais nous vivons en Allemagne et nous sommes assimilés depuis longtemps. Je ne considère pas mon mari comme un étranger, et je n'ai jamais espéré épouser un étranger. Nous nous considérons comme égaux et voyons les choses comme le ménage et les finances dans la même manière. J'ai entendu dire que les grands-parents allemands n'ont pas l'habitude de s'occuper de leurs petits-enfants autant que les grands-mères russes, mais je n'ai encore jamais eu de preuve de cette affirmation.

Alena, mariée à un Turc

Je l'ai épousé parce qu'il avait vraiment des intentions sérieuses et le prouvait constamment avec ses actions. Les hommes russes que j'ai rencontrés aimaient beaucoup discuter, mais ils agissaient rarement. Mon mari était actif. Il m'a juste bouleversée. J'étais tellement enchantée que je ne me suis même pas rendu compte de ce qui se passait. Il est également drôle – pour moi, c’est extrêmement important qu’une personne sache comment vous faire sourire quand tout est de la m****.

Maria, mariée à un Néerlandais

À mon avis, la nationalité n'a pas d'importance, j’ai juste rencontré un homme néerlandais qui était parfait! Mais j'ai constaté qu'il était très facile de trouver de petites différences avec quelqu'un de votre propre culture et de votre monde, et de devenir presque étranger mutuellement. Alors qu'il est également très facile de trouver de petites choses communes avec quelqu'un d'un contexte complètement différent et de devenir très proches.

Alexandra, mariée à un Autrichien

Ralph ne me tient pas les portes et ne m'a jamais offert d'énormes bouquets de fleurs, mais quand il logeait chez moi, il ne m’autorisait pas à cuisiner ou à faire le ménage. J'étais choquée! Après une nuit ensemble, je lui ai apporté un verre d'eau et j'ai tenu sa tête pendant qu'il buvait – et vous savez, ça l'a presque touché aux larmes! Il a dit que personne n'avait jamais pris sa tête comme ça. J'ai également été surprise par sa réaction. Il a demandé ma main, organisé le mariage et géré tous les documents pour mon déménagement en Autriche. C'est un saint!

Je ne sais pas pourquoi les filles russes épousent des étrangers, mais pour moi c'était juste de l'amour! Et pour être honnête, je pense que je ne trouverais pas un mari comme lui en Russie. La façon dont il traite notre fille est quelque chose de très spécial. Je peux m'asseoir dans un café et boire pendant qu'il joue avec elle, et il ne me reprochera jamais de me reposer.

Lire aussi : 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer