Petit guide de survie: les défis de l’hiver en Russie

Kiril Kukhmar / TASS
Nul besoin d’avoir connu l’hiver en Russie pour savoir que le froid peut y être féroce - selon une galéjade, ne s’y déplace-t-on pas sur des traîneaux tirés par des ours en carburant à la vodka? Voici comment les Russes vivent une saison qui est loin d’être morne.

L'hiver, c'est vrai, est vraiment froid chez nous. Dans la partie européenne de la Russie, la température tombe souvent à –10°C mais d'autres régions affichent des chiffres beaucoup plus glaçants ! En Sibérie, par exemple, le thermomètre peut descendre à –50°C…

Pourtant, tous les étrangers s'étonnent d'entendre un Russe dire qu'il a froid quand il ne fait que zéro et qu'à la fenêtre souffle un vent frais. Donc, mettons-nous d'accord : ce n'est pas parce que l'hiver est toujours froid chez nous que nous sommes plus robustes. Il arrive que nous ayons froid à des températures autour de zéro.

Parfois, la nuit, la neige n’en finit pas de tomber… En hiver, ce n'est un événement pour personne en Russie – sauf pour les services municipaux. Le matin, il sera littéralement impossible de rouler car les chasse-neiges occuperont toutes les voies possibles et votre temps de trajet sera multiplié par trois, même si vous n'habitez qu'à quelques blocs.

Si vous avez décidé de prendre la voiture quand même, levez-vous une demi-heure à l'avance : c'est le temps qu'il vous faudra pour la retrouver, creuser pour la dégager et vous réchauffer. Mais il y a pire que les centimètres de neige sur votre voiture : l'état de vos chaussures.

En effet, pour nettoyer les trottoirs en ces temps de fortes neiges, des agents chimiques puissants sont répandus. L'effet est bien au rendez-vous mais il y a peu de chances que pour y avoir été exposées, vos chaussures ne soient couvertes de taches et d’arabesques diverses… Surtout, il sera souvent très difficile de les nettoyer et de faire disparaître toutes les traces.

L'hiver en Russie peut surgir et prendre fin quand on s'y attend le moins. Parfois, en décembre, les températures montent au-dessus de zéro, ce qui n'aide pas vraiment à se mettre dans l'ambiance des fêtes de fin d'année : aucun tas de neige étincelante, aucun skieur dans les parcs, aucun enfant faisant de la luge ou un bonhomme de neige.

Mais ne soyez pas déçus : en général cela veut dire qu'en avril, quand la plupart des pays se prépareront déjà aux vacances à la plage, en Russie on portera encore des écharpes pour plonger… dans la neige ! D'ailleurs, cela pose un autre problème aux automobilistes, pour qui il est souvent difficile de deviner le bon moment pour passer des pneus d'hiver aux pneus d'été.

En Russie, on s'amuse à dire que les liaisons romantiques qui naissent en hiver sont les plus solides. En effet, si deux personnes éprouvent une attirance physique l’une pour l’autre malgré trois couches de pulls et deux manteaux sur le dos, c'est certainement que leurs sentiments sont bien réels et appelés à durer longtemps. C’est là une théorie qu’il n’est pas possible de confirmer ni d’infirmer – on la mentionne à titre indicatif. Mais il n'est pas conseillé pour autant de s'habiller légèrement en cette saison !

Pour les Russes, l'hiver est associé à quelque chose de magique et de féerique – l'approche du Nouvel an, qui est la principale fête de la saison. Le Noël catholique passe presque inaperçu en Russie et tout le mois de décembre se dans une atmosphère d’anticipation de la fête.

Dans les magasins il faut vraiment manœuvrer pour ne pas se heurter à des clients chargés de cadeaux et dans les rues, les patinoires, les marchés et les sapins contribuent à créer une ambiance vraiment festive. Si vous avez prévu un rendez-vous professionnel fin décembre, alors reportez-le directement à la mi-janvier.

À l'approche du Nouvel an, l'humeur des Russes est à la fête – et les activités liées à l'achat de cadeaux ou à la décoration du sapin se réduisent considérablement… Les huit premiers jours de janvier, le pays est officiellement en vacances. Mieux vaut donc repousser toutes les affaires ou manifestations importantes au-delà de cette date !

En Russie, le printemps et l'automne peuvent être très furtifs mais une chose est sûre : on ne peut jamais manquer l'hiver. Même s'il arrive en avril. Si vous avez choisi la Russie en hiver, vous vivrez une expérience irremplaçable – émotions positives garanties.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Lire aussi :

Quand le soleil disparaît : bienvenue du côté obscur de la Russie !

Football en Russie sous la neige et le froid

Royaume de l’hiver : cette région russe qui ne connaît qu’une saison