Les personnalités russes les plus marquantes de l’année 2016

Sergei Savostyanov/TASS
Selon RBTH, ces huit personnalités ont marqué l'année écoulée. Dans cette liste : des Russes qui nous ont étonnés, inspirés ou simplement qui nous rappelleront 2016...

1. Elizaveta Glinka – aide dans le Donbass et en Syrie

Crédit : TASSCrédit : TASS

Elizaveta Glinka, également connue comme Docteur Liza – médecin-réanimateur et responsable de la fondation Aide juste. Sa fondation vient en aide aux démunis, les sans-abris comme les familles pauvres victimes des hostilités dans le Donbass et en Syrie.

Début décembre, Elizaveta Glinka a reçu le prix d’État pour les réalisations exceptionnelles dans le domaine des droits de l’homme. Pour elle, les militants des droits de l’homme et les personnes qu’ils défendent se situaient en dehors de la politique. 

Après avoir reçu la distinction, le médecin s’est immédiatement rendu dans le Donbass. Ensuite, Elizaveta Glinka devait aller en Syrie pour y apporter des médicaments. Le 25 décembre, Docteur Liza est morte : elle était à bord de l’avion Tu-154, qui s’est crashé dans la mer Noire. La mort de Docteur Liza n’a été annoncée qu’après que la rédaction de RBTH ait terminé cet article.

2. Sergueï Roldouguine – le mystérieux ami du président

Crédit : EPA / Vostock-photoCrédit : EPA / Vostock-photo

Sergueï Roldouguine, violoncelliste et chef d'orchestre du Théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg, est apparu sous le feu des médias après la publication des Panama Papers. Selon les journalistes, quatre compagnies offshore enregistrées à son nom ont permis d’effectuer des opérations avec les actions des compagnies d’État.

Roldouguine est aussi un ami de longue date du président Vladimir Poutine, mais préfère rester dans l'ombre. Après les révélations qui ont touché le musicien, ce dernier s'est envolé pour la Syrie afin de donner un concert avec l'orchestre symphonique du Théâtre Mariinsky dans la ville de Palmyre libérée. Après son acte il a reçu l'Ordre d'Alexandre Nevski « pour sa contribution à des missions humanitaires à l'étranger ».

3. Alexandre Prokhorenko – héros de la guerre en Syrie

Crédit : Vadim Savitskii / RIA NovostiCrédit : Vadim Savitskii / RIA Novosti

Alexandre Prokhorenko – militaire russe tombé dans les combats pour Palmyre en Syrie. Prokhorenko, 25 ans, a combattu en Syrie en qualité de lieutenant-chef – il exécutait des missions de guidage des frappes aériennes contre les installations des terroristes.

En mars, il s’est retrouvé à l’arrière des positions ennemies et, après une semaine, a été encerclé par les combattants de Daech. Prokhorenko s’est engagé dans le combat contre les terroristes. Refusant de se rendre, appelé l’aviation russe à effectuer une frappe sur sa position, entraînant ainsi dans sa mort plusieurs extrémistes.

La dépouille de Prokhorenko a été transportée en Russie et inhumée avec les honneurs militaires au cimetière de son village natal. Il a été décoré, à titre posthume, de Médaille d’or pour le courage et l’héroïsme montrés dans l’accomplissement de son devoir militaire et a également été déclaré Héros de la Russie.

2. Alexeï Oulioukaïev – un ministre derrière les barreaux

Crédit : Kremlin.ruCrédit : Kremlin.ru

Alexeï Oulioukaïev était le ministre russe du Développement économique jusqu'à son arrestation à la mi-novembre sur des soupçons de pots-de-vins pour un montant de deux milliards de dollars.

L'enquête a montré que l'ancien ministre aurait extorqué de l'argent aux représentants du géant pétrolier Rosneft en échange du feu vert à l'achat, par la compagnie, du paquet d'actions lui permettant de contrôler Bashneft, une autre compagnie pétrolière..

On ne sait pas encore si l'arrestation du ministre s'inscrit dans la lutte contre la corruption menée par le pouvoir ou si elle découle de la guerre contre le mouvement libéral du gouvernement. Une chose est sûre : Oulioukaïev est le représentant le plus haut placé à avoir été arrêté dans l'histoire contemporaine de la Russie.

3. Ella Pamfilova – des élections à visage humain

Crédit : KommersantCrédit : Kommersant

Ella Pamfilova est depuis mars 2016 la présidente de la Commission électorale centrale, poste auquel elle a succédé à Vladimir Tchourov. Et si son prédécesseur était associé à des élections entachées de scandales, la réputation de Pamfilova est pour l'instant proche de la perfection.

En septembre ont eu lieu les élections législatives à la Douma d’État (chambre basse du parlement russe), les premières de Pamfilova à ce poste. Mais son travail ne s'est pas arrêté avec la fin du scrutin : la Commission étudie actuellement les erreurs et les améliorations possibles du processus électoral sur le plan législatif.

Les journalistes remarquent que Pamfilova a l'habitude de répondre elle-même au téléphone et ne refuse pas de donner des commentaires – ce qui est plutôt rare pour l'establishment politique russe.

4. Les farceurs Vovan et Lexus – ou la politique intérieure alternative

Crédit : Alexander Shcherbak / TASSCrédit : Alexander Shcherbak / TASS

Vladimir Kouznetsov et Alexeï Stolyarov sont plus connus sous leurs pseudos Vovan et Lexus. Ils se sont fait connaître grâce à leurs canulars téléphoniques visant des célébrités. Ils ont notamment appelé Elton John en se faisant passer pour Vladimir Poutine pour parler des droits de la communauté LGBT en Russie. Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président ukrainien Petro Porochenko sont également tombés dans leur piège. Eux-mêmes qualifient leurs appels de « pranks journalistiques » et déclarent qu'ils tentent ainsi d'obtenir des informations exclusives.

5. Yuliya Efimova – championne contre toute attente

Crédit : EPACrédit : EPA

La nageuse Yuliya Efimova représentait la Russie aux Jeux olympiques de Rio 2016. L'athlète avait réussi à participer aux JO grâce à une décision de la Cour d'arbitrage du sport, après que la Fédération internationale de natation l’eut privée de compétition à cause d'un problème de dopage vieux de deux ans.

La décision positive de la cour est arrivée le jour de l'ouverture des Jeux. Le jour même de la compétition, elle est entrée sous les sifflets des spectateurs et les sarcasmes de ses concurrents. Mais cela n'a pas empêché Efimova de recevoir deux médailles d'argent – sur le 100m et le 200m brasse.

6. Ildar Dadine – porte-parole des prisonniers

Crédit : AFP / East NewsCrédit : AFP / East News

Ildar Dadine est le premier en Russie à avoir été jugé pour participation à des actions de protestation non autorisées. Il est devenu célèbre après la publication d'une lettre dans laquelle il décrivait précisément la torture des prisonniers dans sa colonie de Carélie (nord). Il y accusait le personnel de l'établissement correctionnel de violer les droits des détenus. Les lettres d'Ildar Dadine ont lancé dans la société russe un débat sur la torture dans les prisons du pays. Des inspections ont été menées dans la colonie où il est enfermé et les médias russes ont publié l'histoire d'autres détenus.

7. Le « hacker russe » – le plus fort du monde ?

Crédit : Vostock-PhotoCrédit : Vostock-Photo

En 2016, les « hackers russes » sont devenus synonymes de puissance sur internet. C'est eux que les médias et les représentants politiques occidentaux ont accusé des plus importantes attaques informatiques de l'année, comme la publication de la correspondance de membres du parti démocrate américain ou le piratage de l'Agence mondiale antidopage.

La première attaque a permis à tout un chacun de lire les échanges de courriels entre les membres de l'état-major démocrate, compromettant le parti. La seconde a dévoilé que l'Agence mondiale antidopage avait autorisé des athlètes américains à utiliser des substances interdites. On a aussi accusé à tort les hackers russes d'être à l'origine d'une fuite de données des services secrets allemands.

8. Bella Deviatkina – la plus jeune polyglotte

Crédit : Rossiya 1Crédit : Rossiya 1

A seulement quatre ans, Bella Deviatkina a stupéfait le pays en parlant six langues à la télévision pour le programme « Oudivitelnie Lioudi » (littéralement « Gens étonnants », un équivalent de l'émission « Incroyable talent » en France, ndlr.) : l'anglais, le français, l'espagnol, l'allemand, le chinois et l'arabe. La vidéo dans laquelle elle chante, lit et parle d'elle en plusieurs langues est devenue virale. La mère de Bella, linguiste et professeur d'anglais, parle spécialement avec elle en russe et en anglais depuis sa naissance pour qu'elle devienne bilingue.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook