Sept critères pour réussir ses études en Russie

L’Université de l’Extrême-Orient à Vladivostok.

L’Université de l’Extrême-Orient à Vladivostok.

service de presse
Bien que l’Université Lomonossov de Moscou reste un leader inconditionnel des classements internationaux parmi les établissements russes d’enseignement supérieur, les autres établissements peuvent également présenter un grand intérêt.

Si les écoles supérieures russes sont membres du processus de Bologne et ont d’ores et déjà introduit les diplômes de licence et de master, l’enseignement supérieur russe reste bien différent du cursus occidental. Par conséquent, si vous souhaitez profiter au maximum de vos études en Russie, il ne faut pas passer outre certaines particularités.

1. Lesclassements

Etant donné qu’avant les années 2000, les écoles supérieures russes ne se sont jamais souciées des classements internationaux, vous ne pourrez pas juger de la qualité de l’enseignement d’après la cote de l’établissement sur la liste des meilleures écoles du monde.

Toutefois, les classements sont un instrument utile qui vous permettra de comprendre quelles sont les écoles supérieures russes les plus ouvertes aux professeurs et étudiants étrangers. Les établissements russes sont largement présents sur le palmarès mondial Times Higher Education et sur le classement mondial QS. Il est également possible de s’orienter d’après la cote de popularité de l’établissement parmi les candidats russes.

2. Laqualité delacommunication

L’anglais est la langue étrangère la plus répandue en Russie et si vous n’avez jamais appris le russe, c’est vraisemblablement en anglais que l’on vous parlera. Le niveau d’anglais dans l’établissement choisi peut être évalué par exemple sur le site officiel de cet établissement et d’après votre correspondance avec le département d’admission des étudiants étrangers.

Toute une série d’écoles supérieures possèdent de très bons sites en anglais, notamment l’Institut physico-technique de Moscou, l’Université polytechnique de Tomsk, l’Université de l’Oural à Ekaterinbourg et l’Université polytechnique de Saint-Pétersbourg.

3. Laspécialisation

Le trait particulier de l’enseignement supérieur en Russie est, depuis l’époque soviétique, la présence d’un grand nombre d’établissements à spécialisation étroite. Etant donné que leur programme ne comprend pas par exemple de sciences humaines ou de cours médicaux, ils ne peuvent pas monter très haut sur les listes. Concentrez-vous sur les classements par matières, ce qui concerne en particulier l’Institut d’ingénierie physique de Moscou, grand centre de formation de chercheurs en physique nucléaire.

4. Liensavecdesétablissementsscientifiques

Les recherches scientifiques fondamentales en Russie sont traditionnellement concentrées non pas dans les établissements d’enseignement supérieur, mais dans les instituts scientifiques et ceux de l’Académie des sciences, qui n’ont pas de liens directs avec les écoles supérieures. Si vous vous intéressez aux études scientifiques – que ce soit dans le domaine de la linguistique ou celui des ondes – déterminez les centres scientifiques qui coopèrent avec l’école supérieure que vous avez chosie. Ainsi, les étudiants de la faculté de physique de l’Université Lobatchevski peuvent travailler dès la première année d’études à l’Institut physico-technique de recherches.

5. Les relations internationales de l’établissement

Une école supérieure doit également être jugée sur ses relations avec les partenaires internationaux. Par exemple, l’Université Emmanuel Kant de Kaliningrad est orientée vers l’Allemagne, l’Université de Tomsk coopère étroitement avec de nombreux établissements aux Etats-Unis, tandis que la Haute école d'économie de Moscou compte des partenaires partout dans le monde.

6. EtudesaveclesRusses

Précisez si les étrangers de l’établissement de votre choix font leurs études conjointement avec les Russes. Certaines écoles supérieures possèdent des sections spéciales pour les étrangers, mais vous apprendrez bien plus vite le russe « sur le tas ».

7. Programmes uniques en leur genre

Choisissez des écoles supérieures capables de vous donner des connaissances uniques. Ainsi, l’Université de l’Extrême-Orient à Vladivostok propose une formation aux études interdisciplinaires du Pacifique. L’Université de Novossibirsk regroupe des chercheurs mettant au point des vaccins contre les maladies particulièrement dangereuses. Et l’Université de l’Oural organise une expédition scientifique en Antarctique pour y trouver des météorites et les étudier.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.