Nous avons trouvé le site idéal pour le tournage d’un nouveau Mad Max!

Reuters
La mine de charbon de Berezovski et sa centrale fournissent chauffage et électricité à de vastes pans du territoire sibérien. L’immense zone désertique et ses imposantes montagnes de charbon, ses gigantesques bandes porteuses et ses énormes excavatrices fournissent un cadre idéal pour une course-poursuite infernale dans le plus pur style des Mad Max.

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

La mine de charbon de Berezovski, située dans le sud de la Sibérie, pourrait aisément servir de toile de fond pour le tournage d’un nouveau Mad Max. Les camions mammouths et les excavatrices grondent au beau milieu d’un désert de charbon.

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

Le charbon y est extrait à ciel-ouvert : cette technique est moins coûteuse et plus sûre que l’extraction souterraine. La surface du sol cache des couches de charbon de plus de 65 mètres d’épaisseur !

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

La production de charbon à Berezovski est vertigineuse et les « murs de charbon » font penser à des gratte-ciels.

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

Les personnes qui travaillent à la mine de charbon de Berezovski sont ouvertes : les nouvelles idées et les innovations techniques sont toujours les bienvenues. On y teste actuellement une méthode qui devrait permettre au site minier d’assurer l’intégralité du traitement du charbon sur place, sans avoir recours à des usines annexes, souvent très éloignées.

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

Le charbon brun (lignite) extrait à Berezovski est un des moins chers de Russie. Comme il peut être utilisé par les centrales thermiques classiques, la station de Berezovskaïa a été spécialement construite à proximité de la mine.

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

Cette centrale est une des plus puissantes de toute la Sibérie et est le principal consommateur du charbon de Berezovski. D’après la doctrine nucléaire américaine, cette centrale constitue une des 12 premières cibles stratégiques en cas d’attaque nucléaire sur le territoire russe.

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

Les cheminées de la centrale de Berezovskaïa sont hautes de 370 mètres. Le site industriel est d’ailleurs le plus haut de toute la Russie et ses cheminées lui valent d’occuper la cinquième place au classement des plus hauts sites industriels du monde. Au départ, les cheminées devaient dépasser les 370 mètres, mais les Japonais ont demandé aux Russes de ne pas excéder cette hauteur car ils craignaient que les dégagements de fumée ne polluent leur ciel.

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

Le charbon est transféré depuis la mine jusqu’à la centrale via une galerie dédiée longue de 15 km, ce qui en fait la plus grande de l’ex-URSS. Fonctionnant à 4 m/s, la bande porteuse transporte 4 500 tonnes de charbon à l’heure, lesquelles sont stockées à la centrale de Berezovskaïa.

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

La plus grande des excavatrices du site a tout du film de science-fiction. Baptisée ERSh RD 5250, elle pèse plus de 4 000 tonnes. Ses 22 godets peuvent extraire plus de 5 200 m³ de charbon par heure.

Crédit : SUEK LTDCrédit : SUEK LTD

Quand tout le charbon aura été extrait du site, il sera recouvert de terre et Mère Nature y reprendra ses droits.

Lire aussi :

Comment un géant soviétique de l’automobile s’est transformé en usine-fantôme

Méga-usines de Russie: l’Usine métallique de Leningrad, le top de la turbine

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer