Un blogueur russe arrêté pour avoir chassé des Pokémons dans une église

Rouslan Sokolovski

Rouslan Sokolovski

Private Archive
Rouslan Sokolovski, blogueur de 22 ans d’Ekaterinbourg (Oural), a été interpellé le 2 septembre dernier pour incitation à la haine et outrage aux sentiments religieux suite à une vidéo parue sur le canal YouTube du jeune homme, avec des commentaires audio ajoutés par la suite. Sur la vidéo, Rouslan Sokolovski arpente l’église-sur-le-sang-versé à la découverte de personnages de Pokémon Go, jeu qui fait fureur dans le monde entier.

La vidéo

Rouslan Sokolovski dit avoir filmé la vidéo après avoir entendu à la télévision que jouer à Pokémon Go dans une église pourrait être passible de poursuites pénales pour outrage aux sentiments religieux.

Le jeune homme, athée convaincu, critique dans nombre de ses vidéos l’Eglise et le fait que cette dernière impose un enseignement religieux en Russie. En outre, il édite depuis le début de cette année un magazine tournant en dérision la religion. 

La peine

Des poursuites pénales ont été lancées pour incitation à la haine et outrage aux sentiments religieux. 

Rouslan Sokolovski a été placé en détention provisoire pour une durée de deux mois. Selon son avocat, le juge a refusé la mise sous contrôle judiciaire ou la libération sous caution, bien que le jeune homme ait à sa charge une mère handicapée.

Rouslan Sokolovski risque une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison pour incitation à la haine et jusqu’à trois ans de prison ou une amende de près de 7000 euros pour outrage aux sentiments religieux.

La réaction

Vladimir Legoïda, président du département synodal des relations du Patriarcat de Moscou avec les médias, estime que Rouslan Sokolovski a adopté dans ses activités le style de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo.

Sur sa page Facebook, Vladimir Legoïda indique notamment : « Le jeune homme d’Ekaterinbourg a été interpellé (…) non pour avoir cherché des Pokémons dans une église, mais pour sa vidéo (qui n’est peut-être pas la seule) où il filme l’action de manière très spéciale et la commente ».

L’archiprêtre Dimitri Smirnov a proposé d’infliger au blogueur une peine dissuasive. Dans une interview à la radio Ici Moscou, il a affirmé en plaisantant que le jeune homme devait être « empalé ».

« Capture des Pokémons dans ta table de chevet ou dans un sauna. L’église est la maison de la prière. Dans une église il est interdit de jouer au football, de prendre le café, d’avoir des conversations n’ayant pas trait au sujet et de chercher des Pokémons. C’est un endroit réservé à la prière et aux sacrements », a-t-il déclaré.

Le maire d’Ekaterinbourg, Evgueni Roïzman, a exprimé son soutien à Rouslan Sokolovski. Sur sa page Facebook, il a écrit : « C’est absurde. Il est vrai que le gars cherchait à provoquer, mais on ne peut pas arrêter quelqu’un parce qu’il est idiot, mal élevé et parce qu’il veut frimer ! »

Evgueni Roïzman a appelé les prêtres et le patriarche Cyrille à prendre la défense du blogueur amateur de provocations.

L’opinion est partagée, ce qui ressort clairement des commentaires sous les posts d’Evgueni Roïzman et de Vladimir Legoïda. Les uns estiment que Rouslan Sokolovski doit purger une peine pour infraction pénale, tandis que d’autres ne voient rien de criminel dans son comportement et appellent à le relâcher.

Lire aussi :

Internet: les « j’aime » et « retweets » dans le collimateur de la justice russe

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.