Maria Romanova, impératrice et bienfaitrice infatigable

Maria Fiodorovna était la femme de l’Empereur russe Alexandre III. Ils eurent six enfants, dont le plus âgé était Nicolas, qui devint Tsar de Russie après la mort de son père en 1894. / Maria Fiodorovna dans un entrepôt de la Croix Rouge.

Maria Fiodorovna était la femme de l’Empereur russe Alexandre III. Ils eurent six enfants, dont le plus âgé était Nicolas, qui devint Tsar de Russie après la mort de son père en 1894. / Maria Fiodorovna dans un entrepôt de la Croix Rouge.

Photo d'archives
Les œuvres de Maria Fiodorovna Romanov et de la Croix Rouge en Russie au début du XXe siècle.
À partir de 1894, Maria Fiodorovna était impératrice douairière. Elle dirigeait la Société patriotique des femmes et le Département des institutions (écoles, orphelinats, hôpitaux des enfants trouvés). / Des employés de la Croix Rouge livrent des provisions sur lefront.
Elle s’assurait qu’une partie des taxes publiques aillent à la Croix Rouge. Durant la Première Guerre mondiale, 10 centimes étaient envoyés à la Croix Rouge sur le prix de chaque télégrame. / Employés de la Croix Rouge emballant du savon.
Durant la Première Guerre mondiale, Maria Fiodorovna vivait au Palais Mariinski de Kiev (l’actuelle capitale de l’Ukraine) et organisait des trains, hôpitaux et sanatoriums. / Maria Fiodorovna avec des officiers et des employés de la Croix Rouge.
Environ 700.000 personnes reçurent de l’aide des hôpitaux, orphelinats et écoles de Maria Fiodorovna. / Maria Fiodorovna dans un jardin avec des femmes bénévoles.
Maria Fiodorovna contribua à ce que les entrepôts fournissent médicaments et vêtements chauds sur lefront. / Maria Fiodorovna dans un hôpital, remettant des icônes aux soldats blessés.
La Croix Rouge aida les personnes affamées durant les mauvaises récoltes de 1906 et 1911. / L’Impératrice douairière avec une mission de la Croix Rouge. À droite, Ksenia Alexandrovna Romanova, fille de Maria Fiodorovna et d’Alexandre III.
Recevant un revenu régulier du trésor, l’Impératrice en donnait la moitié à des œuvres de charité. / Soldats blessés et employés d’un hôpital.
Des messages de gratitude parvenaient à Maria Fiodorovna des regions les plus éloignées de l’Empire russe. / Soldats blessés et employés d’un hôpital.
Après la Révolution de 1917, elle partit pour la Crimée, puis l’Europe. Elle ne revint jamais en Russie. / L’Impératrice douairière, sa fille Ksenia Alexandrovna Romanova et les ducs Youssoupov parmi des employés d’un hôpital de Kiev et leurs patients.
Elle mourut au Danemark en 1928. En 2006, ses cendres furent rapatriées à la Forteresse Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg. / L’Impératrice douairière avec les employés d’un hôpital et leurs patients.