Les Russes sont-ils satisfaits de leur situation professionnelle?

Dans un bureau moscovite

Dans un bureau moscovite

Komsomolskaïa Pravda/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Une écrasante majorité de citoyens russes se disent satisfaits de leur emploi, révèle un récent sondage réalisé par le Centre panrusse d’étude de l’opinion publique (VTsIOM).

En effet, 33% des participants ont affirmé être « pleinement satisfaits » de leur activité professionnelle, tandis que 49% se sont décrits comme « plutôt satisfaits ». A contrario, seuls 13% ont avoué être « plutôt insatisfaits » et 5% comme « pleinement insatisfaits ».

De la même manière, 34% des sondés ont assuré que leur métier leur plaisait « beaucoup », 52% qu’il leur plaisait « plutôt », 9% qu’il leur déplaisait plutôt, et 4% qu’il leur déplaisait totalement.

En outre, 48% se sont avérés être « parfaitement fiers » du contenu et du résultat de leur travail, 41% « plutôt fiers », 7% « plutôt pas fiers » et 3% « pas fiers du tout ».

Enfin, 67% des Russes considèrent devenir progressivement plus professionnels, et donc améliorer leurs compétences, dans le cadre de leur poste actuel (46% de « parfaitement » et 21% de « plutôt »), contre 30% n’ayant pas cette impression (15% de « plutôt » et 15% de « parfaitement »).

Il en résulte ainsi que 60% des personnes interrogées ne souhaiteraient aucunement changer d’emploi ou de sphère d’activité. À noter qu’en la matière, les jeunes générations s’avèrent toutefois plus désireuses de reconversions.

Ce sondage a été mené le 10 juin 2021 auprès de 1 600 citoyens âgés de plus de 18 ans.

Dans cet autre article, nous vous présentions à quel point les Russes sont attachés à l’institution du mariage.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies