La Russie adopte une loi obligeant les géants du Web à se soumettre à sa législation

Konstantin Kokochkine/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le président russe Vladimir Poutine a, en ce 1er juillet, apposé sa signature à une nouvelle loi forçant les géants du numérique étrangers à ouvrir une filiale ou un bureau de représentation en Russie, qui y représentera pleinement les intérêts de la compagnie mère et sera par conséquent dans l’obligation de se plier à la législation du pays. Le document en question a été publié sur le portail internet officiel de l'information juridique russe.

Cette mesure concerne toutes les plateformes disposant d’un auditoire quotidien de plus de 500 000 utilisateurs russes, dont la liste préliminaire comprend des sociétés telles que Facebook, Instagram, TikTok, Twitter, YouTube, WhatsApp, Google, Amazon, Aliexpress, Ikea, mais aussi Wikipedia et Iherb.

Si cette liste est potentiellement amenée à être revue, les entreprises ciblées devront se soumettre à cette nouvelle norme législative dès le 1er janvier 2022. En cas de non-respect de cette exigence, ces sociétés se verront tout d’abord averties, puis pourront se voir infliger des sanctions allant d’une interdiction de publicité et une limitation de diffusion à un blocage total de leur activité sur le territoire fédéral.

Dans cet autre article, nous vous expliquions pourquoi les rivaux russes de Facebook et de Google ont autant de succès.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies