Un Français lègue une partie de sa fortune aux chats de l’Ermitage

Le chat Achille

Le chat Achille

Ministère russe de la Culture/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Un citoyen français a fait des fameux matous du musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg, les héritiers d’une partie de sa fortune, a déclaré le 1er décembre Mikhaïl Piotrovski, directeur de ce panthéon des arts, dont les propos sont cités par Fontanka.

« Nous ne cessons de nous occuper des chats, et même nos visiteurs et internautes s’occupent d’eux, a-t-il déclaré lors d’une rencontre annuelle en ligne avec les visiteurs du musée. Les chats ont leurs propres mécènes : récemment, un citoyen de France a légué une certaine somme à nos chats. Nous sommes en pleine correspondance avec les juristes ».

Lire aussi : Ces chats qui veillent sur les trésors de l'Ermitage

Et d’ajouter que ce geste était extrêmement touchant.

Dans son commentaire à l’édition, la porte-parole des chats de l’Ermitage, Maria Khaltounen, a expliqué que le musée avait eu vent de cet héritage l’été dernier.

« La personne a divisé ce qu’elle a laissé derrière elle entre ses proches, une organisation française de protection de l’écologie et une partie [...] a été laissée aux chats de l’Ermitage. Nous ne l’avons appris que lorsque les exécuteurs testamentaires ont pris contact avec nous », a-t-elle précisé.

Pour en savoir plus sur les célèbres chats de l’Ermitage, suivez le lien vers notre autre publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies