Quel avenir pour la momie de Lénine et son mausolée?

Photographie d'archives; Agence Moskva
Les architectes ont discuté de la possibilité de transformer ce temple communiste en musée, tandis que la question du corps de Lénine a toujours été un sujet brûlant pour les Russes.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le premier mausolée en bois est apparu sur la place Rouge en 1924, juste après la mort de Vladimir Lénine. Ensuite, en 1930, le mausolée actuel a été construit en pierre. Le corps de Lénine a été embaumé et y repose depuis lors, tandis que des procédures sont constamment mises en place pour maintenir la dépouille en « bon » état.

Corps de garde d'une école militaire devant le mausolée temporaire en bois, en 1924

Selon différents sondages, de 40 à 80% des Russes ne sont pas satisfaits du fait que son corps soit toujours exposé sur la place Rouge. Beaucoup de gens suggèrent ainsi d'enterrer Lénine aux pieds des remparts du kremlin, où beaucoup d'autres hommes politiques et généraux soviétiques majeurs reposent en paix, y compris Staline, qui a cohabité avec Lénine au mausolée pendant un certain temps.

Concours d'architecture pour la transformation du mausolée

En septembre 2020, l'Union des architectes de Russie a annoncé un concours pour la meilleure façon possible de réutiliser le mausolée. Les intervenants de l'Union ont assuré que le concours visait uniquement à créer une « banque d'idées » et n'avait aucune motivation politique. Cependant, il a provoqué une énorme tempête de réactions publiques : de commentaires négatifs et même de menaces à l'encontre du président de l'Union à des mèmes et blagues sur les réseaux sociaux.

L'une des plaisanteries les plus populaires était d'y ouvrir une rioumotchnaïa (bar à vodka, établissements répandu en URSS) nostalgique de l’ère soviétique. D'autres ont suggéré de transformer le mausolée en un supermarché, un magasin d'alimentation ou d'alcool, ce qui manque au centre-ville de Moscou.

Supporters de l'équipe de football de Pologne devant le mausolée

Le célèbre critique de cinéma et blogueur Anton Doline pense quant à lui que le mausolée devrait rester tel quel avec le corps de Lénine, mais qu'il doit être « muséifié ». Pas de garde d'honneur, seulement un agent de sécurité et une surveillante, certainement une babouchka, comme dans tous les musées du pays, ainsi qu’un magasin de souvenirs à la sortie.

Le comédien russe Denis Nikoline a de son côté suggéré de construire un « Leninland » à Moscou. Il pense que cela attirerait des millions de touristes, car notre pays est encore assez associé à l'Union soviétique.

« Nous ne suggérons pas d’extraire le corps de Lénine, nous ne suggérons pas de reconstruire le mausolée, nous suggérons seulement de trouver la solution pour la poursuite de l'utilisation de ce grand morceau d'architecture soviétique », a finalement déclaré Nikolaï Choumakov, président de l'Union des architectes.

Projet de mausolée, en 1924

La coordinatrice du concours, Irina Korobina, pense en réalité que, tôt ou tard, la question du corps de Lénine sera tranchée et qu'il devrait y avoir un plan prêt pour la réutilisation du mausolée, afin que ce processus ne se prolonge pas durant des années.

Malgré toutes les explications des architectes concernant les raisons de cet innocent concours, trois jours après son annonce, l'Union a dû l'annuler. Toutefois, ce n'est pas la première fois que de telles idées ont été ouvertement discutées.

Lire aussi : Trois théories sur la mort de Staline à rebours de l’histoire officielle

Que faire du corps de Lénine ?

Avant la perestroïka, personne n'avait le courage d'empiéter sur le glorieux passé communiste et de soulever la question de l'enterrement de Lénine. Les discussions sur le mausolée sont apparues à la veille de l'effondrement de l'URSS. En 1989, lors du Congrès des députés soviétiques, le député Iouri Kariakine a suggéré de mettre le corps en terre et a rappelé au public que le testament personnel de Lénine faisait état de son désir d’être enterré à côté de la tombe de sa mère.

Après le discours de Kariakine, pour la première fois, le pays a commencé à discuter ouvertement du fait que conserver et exposer cette momie contredisait le christianisme et l'orthodoxie. Ainsi, l'enterrement de Lénine est devenu l'un des sujets les plus brûlants des années 1990, car les nouvelles autorités non communistes voulaient se débarrasser le plus rapidement possible de toutes les reliques soviétiques. Néanmoins, ces temps troublés ont amené le pouvoir à se concentrer sur des questions plus pertinentes et plus urgentes. À la fin de sa présidence, Boris Eltsine a exprimé la volonté de résoudre la question de Lénine, mais il a quitté son poste et le débat est resté ouvert.

En 2017, la candidate aux élections présidentielles Ksenia Sobtchak a déclaré que l'enterrement de Lénine était l'un des points de son agenda et a suggéré d'organiser un référendum afin que les Russes puissent décider de ce qu'ils veulent faire du leader de la Révolution.

En 2020 enfin, l'homme politique excentrique Vladimir Jirinovski a suggéré de vendre la « momie » de Lénine, supposant qu'un pays communiste l'achèterait volontiers.

Que faire du mausolée ?

L'ancien patriarche de l'Église orthodoxe russe Alexis II a proposé de choisir un endroit en dehors de la place Rouge et de construire une nécropole pour tous les révolutionnaires et dirigeants soviétiques et d'y déplacer leur dépouille.

En 2019, un autre député excentrique, Vitali Milonov, a suggéré de démolir le mausolée, car il gêne les gens venus patiner au marché annuel de Noël qui se tient juste devant.

La présidente du Conseil de la Fédération, Valentina Matveïenko, pense quant à elle que cette question ne devrait être soulevée que lorsque le peuple russe sera prêt, et pas maintenant. Elle a également émis l’idée de faire un musée avec la tombe de Lénine, tout comme les Invalides à Paris.

De son côté, Vladimir Poutine a exprimé à plusieurs reprises son opinion selon laquelle Lénine « ne devrait pas être touché ». Il considère que, pour beaucoup de gens, il symbolise les réalisations passées du pays. L’actuel président compare en vérité la signification que le mausolée a pour les communistes avec celle que les reliques des saints ont pour les chrétiens. Il suggère donc d'aller vers l'avenir et de développer le pays dans le présent, plutôt que de discuter du corps de Lénine.

Le dernier point, mais non le moindre, est que le mausolée est un site du patrimoine de l'UNESCO, de sorte qu'aucun changement crucial dans le bâtiment n'est possible, car l'organisation le respecte en tant que grand monument de l'architecture soviétique.

Dans cet autre article, nous vous présentons trois célèbres momies russo-soviétiques en dehors de Lénine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies