Qui est Khamzat Chimaev, nouvelle star russe de l'UFC?

Getty Images
En un instant, le Tchétchène a gagné l'amour des dirigeants de l'UFC et est devenu la nouvelle étoile montante du monde des arts martiaux mixtes.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le combattant russe de MMA Khamzat Chimaev est devenu le détenteur d’un record de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), en remportant deux combats dans deux catégories de poids (170 et 185 livres/77 et 84 kg) avec une pause de dix jours seulement. En ce lapse de temps, ce combattant auparavant inconnu a ainsi acquis une renommée mondiale et est devenu le prétendant le plus discuté à la ceinture de champion de l'UFC.

Aucun autre combattant n’avait pu se vanter d'un tel exploit avant lui.

Un style unique

Khamzat contre le Gallois John Phillips, le 16 juillet à Abou Dabi

Le monde entier du MMA compare Chimaev à son autre compatriote, Khabib Nurmagomedov. Et ce n'est pas surprenant : ils se ressemblent tous les deux ; ils viennent tous les deux du Caucase (le premier est Tchétchène, l'autre Daghestanais) ; ce sont tous les deux des combattants qui ont passé leur enfance et leur adolescence sur des tapis de lutte dans une région où cette discipline est un sport national ; tous les deux renversent leurs rivaux comme un bélier et les battent au sol, les pressant contre le filet sans leur donner une seule chance de reprendre leur souffle et de s'échapper.

Chimaev, comme le champion de la division légère Nurmagomedov, préfère duper son adversaire : il lui donne un coup de diversion à la tête, puis lui fait un croche-pied afin de passer au combat au sol, où le combattant décide déjà de la manière dont va se dérouler le duel. Khamzat a conquis les amateurs d'arts martiaux mixtes par son agressivité et son cardio impressionnant : il se précipite comme un loup autour de sa « proie », attaquant par derrière, apparaissant de côté, comme venu de nulle part, et frappant tout le temps le corps et la tête.

Khamzat contre le Nord-Irlandais Rhys McKee, le 26 juillet à Abou Dabi

Ses adversaires se perdent ainsi sous une rafale de coups et ne peuvent rien faire, car parallèlement à ces frappes, telle une enclume, la bête les presse au sol à l’aide de ses 80 kilogrammes (et pour être exact, c'est presque 90 kilogrammes, car la veille du combat, chaque combattant a le temps de se remplir le ventre après avoir effectué une importante perte de poids dans le but d’entrer dans la catégorie de poids voulue). 

Le style de combat de Chimaev (ainsi que celui de Khabib Nurmagomedov) est l'un des plus dominants de l'UFC aujourd'hui (Khamzat compte à son actif 8 victoires pour 0 défaite et Habib – 28 victoires pour 0 défaite). Pas une seule école de combat dans le monde ne parvient cependant encore à trouver les clés de l'école de combat arrivée à l'UFC il y a quelques années depuis le Caucase russe.

Lire aussi : Faites la connaissance des cinq combattants de MMA les plus craints de Russie

Un Russe avec passeport suédois

Khamzat après sa victoire contre Rhys McKee

Ces dix dernières années, Chimaev a vécu et s'est entrainé en Suède. Il s’y est installé avec toute sa famille, car son frère y nécessitait une opération médicale et ils y sont restés.

Jusqu'à récemment, il passait d’un job à un autre – que ce soit comme garde du corps personnel ou videur en discothèque. Comme il le confie, l’argent faisait alors grandement défaut.

C’est il y a quelques années que Khamzat a trouvé son chemin, lorsqu'il a été signé un contrat avec le manager de Khabib Nurmagomedov, Ali Abdelaziz.

Chimaev décrit son travail avec le sourire en utilisant la phrase suivante : « écraser quelqu'un, obtenir de l'argent. C'est facile pour moi » et prévoit de remporter le titre dans les deux prochaines années – une période habituellement nécessaire aux plus talentueux prétendants de l’UFC pour leur promotion médiatique et se hisser dans le classement des combattants de telle ou telle division.

Selon l'un des principaux journalistes couvrant le MMA, le Canadien Ariel Helwani, Chimaev est aujourd'hui la première étoile montante du monde du MMA, auquel il sera presque impossible de trouver un rival.

« Dans ses deux derniers combats, il a massacré ses adversaires dans un rapport de 192 coups contre 2. Tout le monde comprend le niveau de Khamzat, et personne ne voudra être un combat de passage pour le futur challenger du titre UFC. Il sera très intéressant de savoir qui lui sera proposé comme adversaire », a déclaré le correspondant lors de son podcast sur la chaîne ESPN.

Le prochain combat de Chimaev est prévu pour le 24 octobre 2020. L'adversaire, ainsi que le lieu et l'heure, seront connus au début de l'automne.

Dans cet autre article, découvrez le Daghestan, terre natale des meilleurs combattants.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies