Sotchi, alternative aux plages européennes

ZUMAPRESS/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La demande pour les maisons privées dans la ville balnéaire de Sotchi a doublé au cours de ces quatre derniers mois et la Covid-19 n’y est pas pour rien! Les Russes aisés se préparent ainsi à une seconde vague et pavent leur chemin pour des vacances en bord de mer dans un contexte de frontières fermées, rapporte Lenta.ru, se référant aux données de l’agence Golden Brown Sochi.

Lire aussi : Les vacanciers russes se rueront-ils à l’étranger dès la réouverture des frontières?

« La pandémie et les frontières fermées ont incité les Russes aisés à se procurer de l’immobilier à Sotchi », font remarquer les experts, d’après qui les Russes voient en Sotchi une alternative aux stations balnéaires européennes.

Cet intérêt accru n’est pas resté sans conséquences pour le prix de l’immobilier dans les environs – pendant le régime d’auto-isolement décrété par les autorités, ils ont bondi de 20%.

Les spécialistes préviennent par ailleurs qu’en cas de seconde vague, la brusque hausse des prix se poursuivra.

Dans cet autre article, nous vous révélons les règles tacites régissant la vie sur cette « Côte d’Azur de Russie ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies