Normandie-Niemen: en Russie comme en France, l’hommage se poursuit

Getty Images

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La Russie et la France continuent d’inaugurer chaque année des monuments commémoratifs en hommage au Normandie-Niemen, ce régiment venu combattre sur le Front de l’Est, côte à côte avec les Soviétiques, a déclaré l’ambassadeur russe à Paris Alexeï Mechkov dans une interview exclusive au directeur adjoint de l’agence TASS, Mikhaïl Goussman.

« En ce qui concerne le Normandie-Niemen, je dis franchement que nous restons littéralement en contact hebdomadaire avec l’association. [...] Des mécènes russes ont pris directement part à la création du musée Normandie-Niemen près de Paris. Y est d’ailleurs installé un monument réalisé par le célèbre architecte et sculpteur russe Vladimir Sourovtsev. Ainsi, chaque année nous inaugurons des monuments commémoratifs ou des plaques commémoratives dédiées aux combattants et officiers du Normandie-Niemen », a-t-il déclaré.

Et de préciser avec regret que l’année dernière le dernier combattant de ce régiment avait quitté ce monde.

Créé en 1942, le Normandie-Niemen, d’abord escadrille de chasse, a participé dès l’année suivante aux combats sur le Front de l’Est pour effectuer 5 240 missions et livrer 869 combats aériens contre les forces allemandes.

Pour rappel, le mois de juin 2020 marque le 75e anniversaire du retour des pilotes en France.

Dans cet autre article, nous vous proposions justement une chronologie du retour, sur leur terre natale, des pilotes du régiment, après le conflit.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies