Ces appareils médicaux et de santé inventés en URSS et en Russie

Vladimir Migovich/TASS; Legion Media
En URSS, beaucoup de gens menaient un mode de vie sain et l'approche de la médecine était particulière. Plusieurs inventions ayant vu le jour à cette époque sont activement utilisées encore aujourd’hui.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Ipplicateur Kouznetsov

En Russie, la réflexologie, ou soins à base d’« aiguilles », est populaire - elle est prescrite dans les cliniques ordinaires, dans le cadre de la physiothérapie pour les douleurs dans le dos et le cou. Mais il existe également un analogue à domicile d'un tel traitement. À la fin des années 1980 - au milieu des années 1990, tout le monde était allongé le soir sur le célèbre « ipplicateur Kouznetsov », et désormais il est populaire parmi les athlètes, les yogis et même les stars.

On pense que l'ipplicateur contribue à soulager les douleurs des muscles et à les détendre, améliore la circulation sanguine et aide même en cas d'insomnie. Les « épines » sont désormais produites sous forme de tapis, oreillers, rouleaux et même comme ceinture.

Ivan Kouznetsov était un professeur de musique ordinaire de Tcheliabinsk (à 1 500 kilomètres à l’est de Moscou). Il a inventé l'ipplicateur dans les années 1980, après avoir étudié l'acupuncture chinoise - il a réalisé les premiers exemplaires à partir de véritables aiguilles à coudre. L'enthousiaste voulait breveter l'invention, mais le ministère de la Santé le considérait comme un fou. Puis il a commencé à traiter les gens par lui-même, et a publié un journal sur ses succès, affirmant qu’il aurait même guéri une femme atteinte d'un cancer. Après une autre tentative auprès du ministère de la Santé, l'ipplicateur a été accepté et la production de masse a commencé.

>>> Détox à la russe: trois salades pour vous sentir plus léger

Le sort de l'inventeur lui-même est cependant tragique. Selon différentes sources, dans les années 90, des bandits ont tenté de s’approprier le brevet de l'ipplicateur ; ils ont pris la femme de Kouznetsov en otage et l'ont tuée après avoir obtenu un refus. Kouznetsov lui-même est décédé en testant une nouvelle invention - une combinaison sous vide.

Appareil Ilizarov

Vous rappelez-vous du petit Forrest Gump marchant avec des supports orthopédiques spéciaux ? Eh bien, l'appareil soviétique Ilizarov ressemble exactement à ça. Il possède deux fonctions importantes - étirer les os et les tissus, allonger les membres, mais surtout - guérir les os en cas de fracture. Un tel dispositif est fixé directement sur l'os et crée une certaine compression - de la sorte, le tissu osseux se développe beaucoup plus rapidement et même les fractures complexes sont traitées en un temps plus court qu'avec un plâtre.

En 1947, le chirurgien soviétique de Kourgan (1 700 km à l’est de Moscou) Gavriil Ilizarov a inventé l'instrument miracle - en utilisant sa propre méthode, le médecin a activement traité les invalides de la Seconde Guerre mondiale. Pour son invention, il a reçu un grand nombre de prix et le titre tacite de « Michel-Ange de la rééducation ».

Sur la base de la méthode Ilizarov, d'autres Soviétiques ont également inventé plusieurs autres appareils pour les jambes, les mains et les os du visage. Le dispositif Ilizarov est également activement utilisé dans la médecine russe moderne.

Réflecteur Minine

Les gens appelaient cet appareil simplement « lampe bleue ». Ceux qui ont grandi en URSS et dans les années 1990 se souviendront certainement d’elle - elle était dans chaque maison et on traitait avec elle presque toutes les maladies : sinusite, otite moyenne, ecchymoses et arthrite. Le dispositif magique devait simplement être porté vers le point endolori et le réchauffer par rayonnement infrarouge. En raison de sa couleur bleue, l'ampoule ne chauffe pas et est sans danger quand on la touche. On lui attribuait un certain nombre de propriétés - réduire la pression et apaiser le système nerveux.

>>> Fort comme un Russe: des exercices simples pour être en forme

On pense que l'appareil a été inventé à la fin du XIXe siècle par un médecin militaire du nom de Minine, qui a été le premier à mentionner l'analgésique à base de lumière bleue – il a commencé à être utilisé dans le domaine des soins dentaires plutôt qu'en anesthésie.

De nos jours, la « lampe magique » est de moins en moins utilisée et les scientifiques refusent de croire aux propriétés bénéfiques du bleu. Mais les appareils sont pourtant toujours produits, dans leur conception soviétique d'origine.

Appareil à ultrasons Reton

Ce petit appareil propose de traiter une énorme liste de maladies, de l'arthrite au psoriasis. Il agit par ultrasons sur les tissus mous. On pense également que si vous appliquez, par exemple, une pommade en l'utilisant, alors les micro-vibrations lui permettent de pénétrer plus profondément sous la peau. Le rayonnement de l'appareil est faible et l'effet est ponctuel.

Fait intéressant, l'histoire du Reton a commencé avec l'invention de la... machine à laver. Pas une machine ordinaire, mais à ultrasons. En 1998, Valery Ziatikov, professeur à l'Université d'État des systèmes de contrôle et de radio-électronique de Tomsk, a breveté sa propre méthode de lavage - il vous suffit de mettre le linge dans un récipient, de le remplir d'eau et de plonger l'appareil à ultrasons. Ce n'est qu'après le succès de ce produit qu'un dispositif thérapeutique a vu le jour.

La société évolue constamment jusqu'à présent et il y a quelques années a même lancé une mise à niveau de l'appareil, en y ajoutant les fonctions de magnétothérapie et de rayonnement infrarouge – un concept trois en un.

>>> Excréments et grenouilles vivantes: les étranges remèdes des paysans russes d’autrefois

Disque de santé « Gratsia »

On ne sait pas avec certitude qui a inventé ce dispositif sportif, d'une simplicité géniale, mais on le trouvait dans toutes les familles soviétiques. Sur les forums, les gens qui ont grandi en URSS se moquent de l’aspect de ce disque qui fait tourner la tête quand on le regarde. À l’époque, alors que les adultes s’exerçaient, les enfants se contentaient le plus souvent de s'asseoir dessus en se tournoyant à une vitesse incroyable.

Le principe de la structure du disque est le suivant : deux plaques métalliques sont situées l'une sur l'autre. Celle du bas est fixée au sol tandis que celle du haut tourne autour d'un axe fixe. L’homme soviétique, qui ne connaissait pas les salles de fitness, pouvait effectuer beaucoup d'exercices sur le disque - tout d'abord, des torsions, ce qui rendait la taille plus élégante et a également un effet bénéfique sur la posture. Les instructions pour l'appareil comprenaient toute une gamme d'exercices. De plus, le disque est efficace pour développer l'appareil vestibulaire - en URSS, tout le monde rêvait de devenir pilote et astronaute, et l’on s’entraînait activement à ces fins.

Fait intéressant, le disque gagne à nouveau en popularité. Des analogues modernes sont également produits, y compris en plastique, mais beaucoup de gens aiment pratiquer avec les disques métalliques soviétiques. Les simulateurs rétro se vendent activement sur des sites classés, les disques en édition limitée créés pour les Jeux olympiques de 1980 étant particulièrement recherchés.

Almag

Cet appareil de physiothérapie magnétique a été développé par l'usine de matériel médical Elamed dans la ville de Riazan au début des années 2000. Il peut être considéré comme un appareil de luxe par rapport à tout ce qui précède, car il coûte nettement plus cher.

>>> Comment l’URSS luttait contre le surpoids

Le champ magnétique de cet appareil, selon le fabricant, aide à traiter les articulations : arthrite, hernies, goutte, scoliose et même fractures. Avec lui, vous pouvez soulager les gonflements et réduire la douleur.

L'appareil ressemble à une ceinture avec des disques magnétiques inducteurs reliés par une bande - parfois les médecins recommandent de l'utiliser en physiothérapie en plus du traitement principal. Néanmoins, de nombreux Russes doutent qu’il vaille la peine de dépenser autant d’argent pour cet appareil. Les forums discutent activement pour savoir qui est le plus efficace, Almag ou Reton.

Quels remèdes naturels russes seront les véritables alliés de votre système immunitaire ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies