Détox à la russe: trois salades pour vous sentir plus léger

Vous pensez peut-être que manger léger n'est pas notre point fort, mais n'oubliez pas que les Russes mangeaient souvent des plats végétariens par le passé: les règles de l'Église orthodoxe appelaient les croyants à jeûner environ 200 jours par an!

Les Russes ont commencé à préparer des salades au XIXe siècle seulement. Selon William Pokhlebkine, un expert de l'histoire de la cuisine russe, les tendances alimentaires venaient souvent d'Europe. À cette époque, les salades se composaient d'un seul type de légume : il y avait la salade de betteraves, la salade de pommes de terre et la salade de chou. Ces plats peuvent sembler plutôt ennuyeux, mais d'autres pourraient y voir une approche minimaliste qui nous permet de découvrir sa saveur pure de l'ingrédient. Néanmoins, les salades suivantes promettent d'être intrigantes.

Saladede betteraves sucrées aux noix croquantes et aux notes d'herbes

La betterave rouge est l'un des légumes les plus traditionnels de Russie, et elle était généralement cuite au four ou à la vapeur et servie entière. Réalisons une salade de betteraves en tentant de rapprocher ce plat des traditions modernes.

Ingrédients :

  • betterave rouge - 1
  • noix - 1 cuillère à soupe
  • vinaigre balsamique - 1 cuillère à soupe
  • huile végétale - 2 cuillères à soupe
  • ail - 1 gousse
  • sel / sucre / poivre
  • romarin / feuille de laurier / thym

Préparation :

1. Laver la betterave, l'envelopper dans du papier aluminium avec du romarin et du laurier ; cuire au four pendant environ une heure (plus la betterave est grosse, plus vous la faites cuire longtemps). Cuire au four préserve mieux les vitamines que le fait de bouillir.

2. Une fois la betterave refroidie, vous pouvez facilement la peler.

3. Râper la betterave, ajouter l'huile, le vinaigre  balsamique, le sel, le poivre, l'ail et mélanger bien.

4. Servir avec des noix et du thym frais.

Salade de radis croquants avec un bouquet de légumes verts

À l'époque soviétique, la tradition du jeûne était presque oubliée. Un bon prolétaire soviétique devait être fort et bien nourri pour pouvoir construire un « avenir radieux ». C’est pourquoi la nourriture devait être riche en matières grasses et saine. On peut toujours trouver une gamme de salades de légumes dans Le livre de l’alimentation saine et savoureuse, qui était un livre culinaire culte à l’époque. Elles étaient servies avec de la mayonnaise ou de la crème épaisse, et chaque recette comprenait des conseils sur la façon de les utiliser comme accompagnement à de la viande. Ce livre a inspiré les deux recettes suivantes.

La « formule » originale de la salade comprend uniquement du radis, de la laitue et de la crème épaisse. De nombreuses familles soviétiques s'en souviennent comme de la « vessenniy » ou salade « printanière ».

Ingrédients :

  • radis - 100 gr
  • concombres - 100 gr
  • salade verte
  • persil / aneth / coriandre / poireau
  • huile d'olive
  • sel / poivre

Préparation :

1. Coupez les radis et les concombres en rondelles. Émincez les fines herbes. Saupoudrez la salade d'huile, de sel et de poivre.

2. Si vous voulez une version « détoxification soviétique », ajoutez un peu de mayonnaise.

Salade Santé / « Zdorovié »

Cette salade fraîche et juteuse associe fruits et légumes. À l'époque soviétique, on pouvait le trouver dans toutes les cantines, des écoles aux centres de vacances.

Ingrédients :

  • carotte - 1
  • concombre (moyen) - 1 (ou ½ s’il est gros)
  • pomme - ½
  • feuilles de salade
  • sel / sucre / poivre
  • huile d'olive ou crème épaisse - 2 cuillères à soupe
  • vinaigre blanc - 1 cuillère à soupe (en option)

Préparation :

1. Coupez la carotte, le concombre et la pomme en tranches aussi fines que possible.

2. Hachez-les le long du côté le plus long.

3. Ajoutez la sauce et mélangez la salade avec les mains. Vous pouvez utiliser de la crème épaisse comme recommandé dans la recette originale.

4. Dégustez la salade.

Dans cet autre article, découvrez la recette de la salade Mimoza, autre grand classique russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies