En images: un futuriste «navire de cristal» sortira de terre à Saint-Pétersbourg

Nikken Sekkei
Le bâtiment, en forme de bateau, avec son élégante façade de verre et son parc paysager, apparaîtra sur les berges de la Neva, sur le site des chantiers navals impériaux.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le projet sera réalisé par Nikken Sekkei, le plus ancien bureau d'architecture du Japon. Ce bâtiment de 28 mètres de haut sera édifié sur le cap Okhta, à Saint-Pétersbourg, à l’emplacement d’une zone industrielle précédemment fermée. L’originalité de cette structure réside dans sa forme de navire translucide.

Or, cette allure n'est pas accidentelle : cet endroit était auparavant l'un des plus importants sites de construction navale de la marine impériale russe, fondée sous Pierre le Grand.

« Selon le plan des architectes, la façade de verre est littéralement suspendue au-dessus du sol sur une armature métallique. C'est un exemple unique d'architecture « planante » à une telle échelle », déclare Elena Ilioukhina, membre du conseil d'administration de Gazprom Neft, la compagnie pétrolière possédant ce terrain et aux frais de laquelle la construction sera réalisée. Par la suite, la société prévoit d'y installer son siège social (installation initialement prévue au sein du nouveau gratte-ciel Lakhta Center, également situé à Saint-Pétersbourg et apparaissant aujourd’hui comme le plus haut d’Europe avec 462 mètres).

Toutefois, selon le plan des architectes, la plus grande partie du complexe sera en réalité consacrée à l'espace public, tandis que les bureaux seront aménagés au niveau supérieur. L’on y trouvera ainsi des cafés, des restaurants, des galeries marchandes et un jardin d'hiver. À l'extérieur, sont prévus un parc paysager avec un amphithéâtre, une fontaine et une terrasse ouverte du côté de la Neva, « pour des cours de yoga en plein air ».

Le point culminant du design est en outre une gigantesque arche qui surplombera une surface d'eau réfléchissante, créant un magnifique effet visuel et renforçant cette idée de navire sur la mer. L'arche elle-même deviendra une aire d’observation publique et un passage aérien entre les deux bâtiments du complexe.

« Nous avons créé une porte symbolique entre les deux bâtiments – elle ouvre une vue de travers sur la cathédrale Smolny. On utilise ici le principe japonais du « shakkei » (借景) – technique du paysage emprunté : nous encadrons le panorama, nous incluons une vue lointaine dans l’image globale de notre paysage. Cette approche japonaise fait écho à l'amour de Saint-Pétersbourg pour l'arche [cette forme architecturale est ici d’une grande importance], le symbole le plus important de la ville », a déclaré Fadi Jabri, directeur exécutif du bureau japonais, à la rédaction saint-pétersbourgeoise Sobaka.  

On ne sait pas encore en quelle année la construction du centre sera terminée, mais 4 à 5 ans sont prévus par Gazprom pour le développement global de l'ensemble du territoire du cap Okhta.

Dans cet autre article, nous vous présentions les 15 plus sublimes bâtiments de Saint-Pétersbourg.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies