Que peut-on faire ou obtenir gratuitement en Russie?

Alexander Kislov
Qui en Russie peut recevoir un appartement gratuit? Faut-il acheter assurance maladie payante? Et à qui l’État donne-t-il 10 000 dollars? Nous évoquons les principaux privilèges des habitants du pays.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Appartement

Pour commencer, pour obtenir un appartement gratuit de l'État, vous devez répondre à deux critères : vous devez être une personne à faible revenu et appartenir à la catégorie des nécessiteux. Le premier critère est établi au niveau régional (le revenu est calculé par rapport au coût de la vie). Le second l’est au niveau fédéral, qui détermine la liste des personnes à qui les appartements sont destinés. En d'autres termes, pour être admissible à un appartement, vous devez être considéré comme pauvre dans le lieu où vous vivez, et devez faire partie de la liste.

Sur la liste, on trouve des gens qui ont moins d’espace de logement qu'il n'en faut pour une seule personne ; des personnes sorties d'orphelinats ; des familles nombreuses ; des anciens combattants ; des personnes souffrant de maladies chroniques graves ; des personnes qui vivent dans une maison délabrée ; des personnes handicapées.

Certes, il y a une nuance : très probablement, le chemin vers l'appartement sera long. Après avoir rassemblé tous les documents nécessaires et parcouru de nombreuses administrations, une personne fait la queue pendant des années, voire des décennies. Mais la bonne nouvelle, c’est qu'elle obtiendra forcément cet appartement, ce n'est qu'une question de temps. De plus, ce sera un appartement dans un immeuble neuf ou un appartement d’occasion décent en bon état.

>>> De Lénine à Poutine: comment la politique a bouleversé l’architecture en Russie

Il existe une option pour accélérer le processus. Vous pouvez rejoindre l'un des nombreux programmes publics et ne payer qu’une partie de l'appartement. L'un de ces programmes est le « logement pour les jeunes familles ». Comment ça marche : vous faites la queue pour ce programme, après quelques années vous obtenez un certificat (qui généralement couvre 30-35% du prix du logement), vous y ajoutez votre argent, et vous achetez une maison. Comparé à la file d'attente habituelle, étalée sur 10 à 30 ans, il s'agit d'un véritable « raccourci » - un certificat est délivré au bout de 2 à 3 ans.

On donne aussi des appartements aux militaires, qui deviennent propriétaires après au moins 10 ans de service, ainsi qu'à d'autres fonctionnaires (par exemple, procureurs, enquêteurs, juges et services de sauvetage) s'ils n'ont pas d'autre logement.

10 000 dollars pour la naissance du premier et du deuxième enfant

Ce programme est appelé « capital maternité » bien qu'il s'agisse en fait d'un capital familial - les mères comme les pères peuvent recevoir de l'argent, et dans certains cas l'enfant lui-même. Et si auparavant, on ne donnait de l'argent que si la famille donnait naissance à un deuxième et un troisième enfant, depuis 2020, le premier-né en bénéficie également : la famille reçoit un certificat d'État de 466 000 roubles (5 400 euros). Si un deuxième enfant apparaît dans la famille, 150 000 roubles supplémentaires (1 742 euros) s'ajoutent à ce montant. Et si un troisième voit le jour, l'État rembourse 450 000 roubles (5 400 euros) du crédit contracté par la famille.

Vous pouvez dépenser cet argent de différentes manières : pour payer votre hypothèque, construire votre propre logement, payer l'éducation de votre enfant ou enfin recevoir des paiements mensuels (mais alors le montant total diminuera légèrement). Ce qui ne peut pas être fait avec le capital, c'est de l'encaisser directement à la demande des parents.

>>> Pourquoi le système éducatif d’URSS était-il l’un des meilleurs au monde?

Éducation

En Russie, tous les niveaux d'enseignement sont gratuits pour tous : enseignement préscolaire (jardin d'enfants), écoles primaires et secondaires, collèges professionnels ou universités.

La seule chose est que les parents doivent payer est un certain pourcentage du coût de la prise en charge d'un enfant à la maternelle (il est fixé par les autorités locales et ne doit pas dépasser 20%). En 2017/2018, par exemple, ce montant n'était pas supérieur à 3 500 roubles par mois ou environ 50 euros. Il comprend divers services et l'acquisition des objets nécessaires, tels que des jouets, des crayons, etc.

Vous devrez vous battre pour un collège ou une université : les places gratuites sont limitées et il y a une forte compétition pour les obtenir. Vous ne pouvez obtenir une formation professionnelle aux frais de l'État qu'une seule fois dans votre vie. Mais peu importe dans quel ordre. Vous pouvez par exemple obtenir un premier diplôme du supérieur en payant, puis en obtenir un deuxième, cette fois en passant un concours et en étudiant gratuitement.

Il y a aussi l’option suivante : payer vous-même plusieurs années d'études, montrer d'excellentes performances académiques et continuer la formation gratuitement - tout cela est possible si une place d’enseignement gratuit se libère à l'université.

Médecine

Tout citoyen russe a le droit d'être soigné gratuitement s'il tombe malade. L'assurance gratuite de base (OMS - assurance médicale obligatoire) comprend un éventail de services assez impressionnant. Par exemple, il offre un traitement des troubles mentaux, des néoplasmes, la réalisation d’un avortement ou la procédure de fécondation in vitro (FIV) – tout cela se fait gratuitement dans les cliniques d'État.

>>> Quand les Russes ironisent face à la chute du rouble

Comme dans le cas du logement gratuit, le traitement gratuit ne sera pas instantané : encore une fois, vous devrez faire la queue pour voir médecin, et en cas de maladie grave, vous devrez peut-être également passer devant une commission et subir de nombreux tests pour obtenir un traitement gratuit de l'État. Et même s'il est probable que le fait de se soigner que dans le cadre de l'assurance médicale obligatoire sera très long, de nombreux Russes préfèrent cette option à l'achat d'une assurance volontaire.

Transports gratuits

Tout est compliqué ici, car chaque région fixe ses propres règles. Par exemple, les retraités de Moscou voyagent gratuitement non seulement dans les bus, les tramways et les trolleybus, mais aussi dans le métro et les trains de banlieue, car tout cela constitue le transport public. Mais dans une autre région, cette règle ne pourra s'appliquer qu'aux trolleybus, bus et tramways.

D'une manière ou d'une autre, vous obtiendrez certainement des voyages ou des avantages gratuits en Russie si vous êtes : une personne âgée, un vétéran du travail, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale, un écolier ou que vous avez moins de 7 ans, ainsi qu'une personne handicapée, un orphelin, un étudiant, un parent de famille nombreuse ou une « mère héros » - statut que les femmes qui ont fait et élevé 10 enfants ou plus reçoivent.

Certains jours fériés, le voyage est gratuit pour tout le monde : par exemple, la nuit du Nouvel an ou pour le Jour de la ville.

Voici quelques astuces simples pour vous aider à mieux comprendre l’immense pays et voir au-delà des stéréotypes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies