Quand les Russes ironisent face à la chute du rouble

Getty Images
Sur Internet, les Russes ont déjà inventé un nouveau logo pour leur monnaie nationale, ont découvert pourquoi le rouble a chuté et ont trouvé comment le ramener au taux précédent.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Suite à l’échec des négociations entre la Russie et les pays de l'OPEP+, les prix du pétrole ont chuté, et avec eux le taux de change du rouble. Le 9 mars, le cours du dollar au marché des changes a dépassé les 75 roubles (auparavant, il était maintenu à 65 roubles), tandis que l'euro a atteint les 85 roubles (contre 72-74 auparavant).

Certains ont commencé à paniquer, d’autres ont acheté des dollars. Mais les Russes, après les crises de 1998, 2008 et 2014, sont déjà habitués à l'effondrement du taux de leur monnaie nationale. Beaucoup ont donc réagi avec humour et voici les réactions les plus drôles face à cette triste nouvelle.

Tout d'abord, les Russes ont imaginé un nouveau logo pour le rouble.

« Hier (en l'honneur de la Journée internationale de la femme, le 8 mars), tout le monde achetait des tulipes, mais c’était des dollars qu’il fallait prendre », a écrit Aksana Khanmedova sur Instagram.

Pour @Lale4ka, la nouvelle a été une surprise.

« Natacha, tu dors ? »

« Il est déjà 6h du matin, Natacha »

« Le brut est à 32 dollars »

« Le dollar est à 72 roubles »

« Lève-toi, on a tout perdu »

« L’euro est à 82 roubles »

« On a vraiment tout perdu, Natacha, sans rigoler »

>>> Quel est l’impact du coronavirus sur l’économie russe?

L’utilisateur de Twitter @oneteacher2jobs avait prévu des vacances, mais en raison de la chute du rouble, ses plans ont été contrariés. Voici son témoignage :

« Moi : Bon, j’ai remboursé mon prêt, cet été je vais enfin partir en vacances pour la première fois en 5 ans. Peut-être en Espagne, en Grèce ou en Italie. Peut-être même aux États-Unis, une connaissance m’y invite depuis longtemps.

Le cours de l’euro : Bonne chance, frère.

Le dollar : Lol

Le coronavirus : Sans commentaire ».

Un autre Internaute russe a placé (via un merveilleux montage) du plantago sur des billets de rouble, cette plante étant, selon les croyances russes, capable de guérir de nombreux maux.

@chigirin a de son côté supposé que la chute du cours du rouble a été entreprise intentionnellement afin de protéger le pays face au coronavirus.

« C’est une défense du pays contre le coronavirus. Personne ne voudra sortir du pays avec un tel taux de change. Pas mal comme stratégie. Le schiste aussi va fléchir. Il faut juste patienter 2-3 ans », a-t-il écrit sur Twitter.

Un autre utilisateur de ce réseau social a comparé le rouble au principal personnage du film Shining de Stanley Kubrick.

D’autres encore ont tenté d’expliquer ce qui était arrivé à leurs économies suite à la chute du rouble.

« Et voici comment, par un simple geste de la main, un portefeuille d’investissement se transforme en pochette d’investissement », a enfin conclu Vassili Esmanov.

Dans cet autre texte, nous vous expliquons comment le rouble s’est imposé comme la monnaie nationale russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies