La ligne ferroviaire Moscou-Nice suspendue en raison du coronavirus

Alexander Wilf/Sputnik

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Dans le cadre des mesures de prévention de la propagation du nouveau coronavirus sur le territoire de la Russie, le ministère des Transports du pays a décidé de suspendre provisoirement la circulation du train Moscou-Nice-Moscou qui, sur son trajet, traverse plusieurs pays européens, à savoir la Biélorussie, la Pologne, la République tchèque, l’Autriche, l’Italie et Monaco. La mesure en question entrera en vigueur le 4 mars, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Les passagers ayant déjà acheté des billets seront remboursés, précise la compagnie des Chemins de fer de Russie.

Lancée en octobre 2010, la ligne reliant la capitale russe à la perle française de la Côte d’Azur est au départ le jeudi de Moscou, tandis que le voyage retour débute le dimanche. La mesure découle sans doute du fait que l’Italie, pays que le train traverse, enregistre à ce jour plus de 650 cas de contagion au nouveau coronavirus, qui se propage dans le monde depuis le début de l’année et a déjà fait au 27 février 57 victimes en dehors de la Chine, d’après les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Chez les Russes, des cas de contamination ont été enregistrés parmi les passagers du navire Diamond Princess qui a passé deux semaines sous quarantaine accosté dans un port nippon. En outre, deux cas ont été à ce jour confirmés sur le sol russe. Les deux patients – ressortissants chinois – ont déjà guéri.

Dans cet autre article, nous nous intéressons à l’impact du coronavirus sur l’économie russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies