Pourquoi la Russie ne participera-t-elle pas à Miss Univers en 2019?

Alina Sanko, Miss Russie 2019, aurait été la représentante russe à Miss Univers cette année.

Alina Sanko, Miss Russie 2019, aurait été la représentante russe à Miss Univers cette année.

Komsomolskaïa Pravda/Global Look Press

Alors que les candidates du monde entier se rassembleront à Atlanta le 8 décembre prochain dans l’espoir de se voir remettre le titre de plus belle femme du monde, la représentante russe se retrouve privée de compétition, a déclaré lors d’une conférence de presse Anastassia Beliak, directrice du concours Miss Russie. https://tass.ru/obschestvo/7143819 Une non-participation dû à un timing trop serré.

« Cette année, malheureusement, l’organisation du concours Miss Univers a très tardivement communiqué les dates et le lieu de tenue de la finale. Nous l’avons appris il y a moins d’un mois », a-t-elle effet déclaré, précisant qu’Alina Sanko, Miss Russie 2019, n’avait donc eu le temps ni d’obtenir un visa américain ni de se préparer pour cet événement, qui se chevauchera qui plus est avec la tenue de Miss Monde, dont la cérémonie est prévue pour le 14 décembre à Londres.

Âgée de 20 ans et originaire d’Azov, dans la région de Rostov-sur-le-Don, Alina Sanko a été sacrée plus belle Russe de l’année en avril dernier, en parallèle de ses études d’architectures. En plus de trois millions de roubles (42 500 euros), elle avait alors reçu le droit à une participation aux deux compétitions sus-citées.

Pour information, la Russie est sortie une seule fois victorieuse de Miss Univers, en 2002. Un titre qui avait toutefois été retiré à son ambassadrice beauté quatre mois plus tard pour cause de manquement à ses obligations.

Dans cet autre article, revivez en images le premier concours de beauté organisé en URSS.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies