Comment les Russes comprennent sans un mot que vous êtes étranger

Vous n’imaginiez probablement pas que c’est précisément grâce à ces signes que les Russes comprennent en un clin d’œil que vous êtes étranger. Attention: certaines observations nous semblent à nous aussi assez étranges…

Un bar dans le centre de Saint-Pétersbourg. La moitié des clients sont des Finlandais, Britanniques, Américains, Allemands, Français. L'autre moitié est composée de Russes. Mais dès qu’un client franchit le seuil de l'établissement, le barman Kirill Boldonov peut, avec une probabilité de 85%, dire d'où il vient: « Tout d'abord, la démarche. Les Russes ont généralement les épaules plus larges, et ils sont courbés. Pour les étrangers, c’est le contraire. La posture est droite quel que soit l'âge et ils ont un sac à dos ».

Deuxièmement, la confiance en soi. « Les étrangers sont très confiants. En entrant dans un bar, ils font tout d’abord attention… roulements de tambour, au bar ! Ils savent pourquoi ils sont venus et ils se moquent bien de savoir sur quel canapé ils vont poser leurs fesses. Contrairement aux Russes », dit Kirill.

Il y a encore une troisième et une quatrième raisons… En fin de compte, il y a beaucoup de méthodes qui permettent aux Russes de reconnaître un étranger dans la foule. Et certaines d’entre elles, nous l’avouons, sont assez étranges, mais les habitants de la Russie en sont certains : elles marchent, et ils sauront déterminer de quelle nationalité vous êtes !

>>> Quiz : êtes-vous réellement prêts pour déménager en Russie?

« Un homme russe ne mettra jamais de pull autour des épaules ! »

Tout d’abord, les vêtements. Ils vous trahiront en un clin d’œil. En règle générale, les Russes s'habillent de la même manière que les Européens moyens. Mais c’est précisément la raison pour laquelle vous êtes susceptible d’être démasqué.

« C'est leur façon de porter des vêtements chauds qui les différentie. Bien sûr, un habitant du Canada ou de la Suède ne peut pas se trahir avec ça, mais pour les autres c’est facile. Un chapeau porté d'une manière ou d'une autre, un gilet déboutonné à l'intérieur d’un anorak en duvet déboutonné, une écharpe si usée qu'elle ne peut pas se réchauffer », explique la styliste Anna Charlaï.

« J'ai vécu en France et leurs hommes adorent les écharpes, souvent chères. Peu importe qu’il fasse froid dehors ou pas, explique Victoria, une Russe de Moscou. Selon elle, les hommes russes ne portent pas d’écharpe comme accessoire (du moins très peu le font). « En ce qui concerne les femmes, les étrangères sont plus soignées, avec des dents blanches et une peau propre, et les nôtres - plus glamour – avec des ongles d'un demi-mètre, des lèvres "gonflées", des dents souvent jaunes et une peau fragile ».

Si devant vous se trouve un type vêtu d'un anorak bleu avec un jean en dessous, il n’est sûrement pas étranger. C'est un Russe. « Il n'y a pas si longtemps, je me suis promené à Vienne et j’identifiais les touristes des pays de la CEI précisément de cette façon », explique le spécialiste du marketing Artem Manoultchenko. En conséquence, si vous êtes exactement le contraire, un Russe en Russie le remarquera et décidera que vous n'êtes pas Russe.

>>> Au-delà des clichés: les Russes sont-ils si différents des autres nations?

« La principale différence avec un étranger ? Le sac à dos ! Ils les traînent même sur les plages. La dernière fois on s’est moqués des Européens à Rio, car ils portaient tous un sac à dos. Sur Copacabana ! », s’exclame Vlad Aladine. Oui, pour une raison quelconque, on voit rarement des sacs à dos sur le dos des hommes en Russie (à moins que vous n’alliez à l’école ou que vous ne travailliez dans le domaine de l’informatique).

Et encore une chose selon les utilisateurs de la plateforme de blogs Livejournal : « Un homme russe ne mettra jamais de pull autour du cou ! ».

La dentition

Vous n’y croirez peut-être pas, mais les Russes l’évoquent vraiment. Si vous leur demandez : « Comment remarquer un étranger ? », vous entendrez : «La différence est dans les mâchoires et la dentition ». Il y a même une explication plus ou moins logique à cela : « Traditionnellement, l'école d'orthodontie américaine fait de son mieux pour préserver toutes les dents du patient, même s'il n'y a pas assez de place dans la mâchoire ». Anna Jourkovskaïa, photographe, explique que les mâchoires sont agrandies avec divers équipements fonctionnels afin que les dents mal placées puissent être alignées. « C'est pourquoi les Américains ont, en moyenne, une mâchoire plus massive et un sourire plus large ». En Russie, les dents excédentaires sont arrachées s’il commence à manquer de place dans la bouche. Et peu de gens se tournent vers l’orthodontie (en raison du coût élevé des appareils dentaires). »

« Signes trahissant un Européen et un Américain auxquels je fais attention : 1. Dents alignées et blanches. 2. Soigneusement habillé. 3. Ne sont pas pressés. 4. Ils sourient beaucoup », écrit l'utilisateur YAGR.

>>> Qu’est-ce qui surprend le plus les étrangers en Russie?

En parlant de sourire. C'est la seule chose qui peut vous trahir plus rapidement que des vêtements ou de belles dents. Parce que les Russes ne sourient pas beaucoup. « Il y a un abîme entre nous. J’étais à Barcelone et je me suis brusquement retrouvé à Moscou. C’est comme de passer d'un carnaval à une prison. Là-bas ils ne font que sourire, mais à Moscou, à l'aéroport, c’est comme si on avait éteint la lumière : les visages étaient gris, méfiants, fatigués. Ils pensent à rembourser leur crédit ou quoi ? », s’étonne Alexandre, travailleur à son compte.

Autres « signes » d'un étranger selon les Russes 

« Une chose très importante qui permet déterminer si une personne est russe ou non est un échange de regards accidentel dans la rue. Dans la grande majorité des cas, les Russes détournent immédiatement le regard et font comme si de rien n’était, tandis que les Européens réagissent avec un sourire et lancent une petite phrase bienveillante », a déclaré Tatiana Cheremetieva, directrice générale de l'Union d’affaires russo-asiatique.

« Comme je l'ai noté, parmi les Européens et en particulier les Américains, la tête est souvent plus allongée et plus grosse. Les Slaves ont une tête de forme ovale plus régulière. Et les étrangers portent souvent des lunettes, ce qui est considéré comme une honte pour les citoyens de l'ex-URSS », indique Marat Kagramanov.

« La peau a un rôle déterminant. Oui, la peau. La teinte et la couleur. Je ne parle pas de différences ethniques, mais de santé. Tout le monde sait que les retraités étrangers ont une bien meilleure apparence que les nôtres. À propos des expressions faciales - quelques millimètres changent tout. Comment il plisse les yeux, comment il regarde autour de lui, comment il bouge les mains. Quoi qu’on en dise, je trouve qu'ils se sentent plus libres que les Russes. Les Russes sont plus arrogants », déclare Kirill Boldonov.

« L'étranger va tourner la tête comme une girouette. Comment un homme russe se promène-t-il dans sa ville ? Il marche vite, il regarde sous ses pieds. L'étranger s'intéressera à tout et rappellera un peu un enfant », estime Mila Koudriakova.

Dans cet autre article, découvrez les bizarreries auxquelles vous êtes susceptible d’être confronté lors de vos voyages en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies