§*Я%$!!: dans quelles villes de Russie est-on le plus grossier?

darianotdarla/imgur.com
Surprise, la capitale culturelle fait elle aussi partie des mauvais élèves!

C’est la petit ville de Dno (518 kilomètres au nord-ouest de Moscou), dans la région de Pskov, que la population semble la plus injurieuse, à en croire une récente étude réalisée par l’agence Interium et relayée par le média local Fil d’actualité de Pskov.

Peut-être les résidents de cette modeste cité, dont le nom se traduit justement par « Fond », ont-ils développé pour seule occupation d’inonder les réseaux sociaux de grossièretés, toujours est-il que le taux d’utilisation de ces mots offusquant sur la Toile y est de 1 138,7 pour 10 000 habitants, soit loin devant les autres villes figurant au sommet du classement.

>>> Ces cinq gestes que seuls les Russes comprennent

En effet, viennent ensuite Krasnodar, avec un résultat de 89,56/10 000, Koungour (73,37), Moscou (69,77), Atchinsk (69,27), Kaliningrad (67,45), la pourtant très cultivée Saint-Pétersbourg (67,11), Vladivostok (62,74), Kotlas (61,39) et Kalouga (57,41).

A contrario, les plus polies s’avèrent être situées dans les régions musulmanes du Caucase, et principalement en Ingouchie, en Tchétchénie, en Kabardino-Balkarie, ainsi qu’en Karatchaïévo-Tcherkessie.

Pour arriver à de telles conclusions, l’agence Interium a analysé le nombre de mentions des plus populaires variations des quatre principales injures russes (l’argot russe est majoritairement construit autour de ces quatre termes) sur les réseaux sociaux, forums, blogs et messageries entre le 1er et le 7 octobre.

Dans cet autre article, nous vous dévoilons justement tout ce qu’il faut savoir sur les jurons russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies