Comment les Russes ont changé ma vie: le témoignage d’Yvonne, Canadienne et Hongkongaise

Archives personnelles
Un voyage spontané et imprévu à Vladivostok en 2017 a été le catalyseur d'une affinité chaleureuse et d'une solide amitié avec la Russie. Cela a également incité l’auteur à franchir tous les points de passage entre la Russie et la Chine le long de leur frontière commune de plus de 4 000 kilomètres.

Vladivostok est une ville de l’est de la Russie plus proche géographiquement des grandes mégapoles d’Asie orientale que de la capitale du pays, Moscou. Vladivostok fut mon premier aperçu de la Russie dans la vie réelle ; j’avais écouté des leçons d’histoire sur la guerre froide et regardé les polaroids pris par mon père dans les années 90, lorsque la ville a rouvert pour la première fois ses portes au monde. Mes premières heures de la ville semblaient être une caricature involontaire de la Russie – nous prenions les transports avec des ceintures de sécurité facultatives (ou inexistantes) et logions dans une auberge de jeunesse avec du papier de verre présenté comme du papier toilette. Fumant une cigarette dans l’ombre, une fille tatouée avec un piercing sur le visage s’est approchée de nous. Mon ami de Singapour était nerveux. Elle nous a offert de la pastèque et a montré son tatouage Hello Kitty.

Après Vladivostok, j’ai appris la langue russe et ai parcouru l’Extrême-Orient russe avec ses villes modernes, ses villages traditionnels et ses bourgades frontalières, découvrant la richesse historique, la diversité et les paysages du pays. Cette première expérience à Vladivostok semble une analogie appropriée pour l’ensemble de la Russie. Peut-être que certaines personnes perçoivent la Russie comme un peu rude, mais une fois que vous regardez d’un peu plus près, les Russes sont généreux et sont pleins d’humour ; et ils apprécient toujours les plaisirs simples de la vie comme la bonne compagnie.

>>> Portrait de ces étrangers ayant décidé de prendre racine dans la province russe

Une tasse de thé et un coup de main

En Russie, il y a toujours quelqu'un pour vous offrir un coup de main, une tasse de thé ou une cigarette. Après s’être égarés dans un village près du Baïkal, tout le monde est venu nous aider, y compris les villageois plus âgés qui ne parlaient pas anglais. Un groupe d’adolescents m’a finalement aidé à me rendre à destination, tout en portant mon sac à dos de 32L et en construisant un pont en rondins et rochers afin que mes chaussures ne se mouillent pas en traversant une rivière. Sur l’île d’Olkhon, j’ai été accueillie à la datcha d’un ami que je venais de rencontrer la veille.

On m'a offert un lit (pendant que mes hôtes dormaient à même le sol) et aussi de la nourriture, des vêtements chauds et bien sûr, on a fait un karaoké russe. Dans des cas trop nombreux à raconter, des étrangers, de nouvelles connaissances et des amis me m’ont tenu compagnie, m’ont escortée, m’ont fait visiter leurs villes ; ils m’ont offert de la nourriture, du thé et des conversations dans les cuisines russes. Les plaisirs simples sont appréciés en Russie, à savoir passer du temps en compagnie d'amis et de sa famille. Cette hospitalité russe m'a encouragée à être un meilleur ami et un meilleur hôte dans ma propre vie.

>>> Comment les Russes ont changé ma vie: témoignage du Français Augustin

Ces «Rousskis»

Les gens en Russie sont exceptionnellement ouverts pour partager leur temps et leurs histoires. Un étudiant d'université du village d'Ogodja (300 habitants) rêvait de voir le monde et apprenait tout seul l'anglais. Il occupe maintenant plusieurs emplois à temps partiel et a été sélectionné pour des programmes d'échange aux États-Unis, au Japon et ailleurs. Un ancien soldat cosaque portant fièrement son uniforme et ses médailles racontait la construction de villes et d’industries à partir de rien à l’époque soviétique. Ces histoires ont été partagées autour de jus de bouleau fraîchement prélevé. Une jeune famille vit à sa façon dans un village d'Amour : elle construit sa propre maison, élève du bétail et s’occupe des cultures afin de pouvoir se rapprocher de la terre.

Les gens sont toujours prêts à bavarder en Russie. Il y a une conversation et un débat authentiques, car l’authenticité dans l’expression de vos opinions et de vos sentiments est valorisée. Il est normal de parler à des personnes aux opinions politiques et sociales divergentes et vous pouvez rester amis à la fin de la conversation. Le stéréotype des Russes sérieux et sans sourire prévaut, mais ils ont en réalité un sens de l'humour chaleureux, particulièrement en ce qui concerne la politique et les mondanités de la vie.

De Russie avec amour

De nombreux Russes ont exprimé leur gratitude pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018, qui a attiré des visiteurs en Russie et permis aux habitants de mettre en valeur l'hospitalité russe et les aspects nationaux dont ils sont fiers. Bien que les Russes soient les premiers à blaguer sur « la vodka, les ours et les balalaïkas », le pays a beaucoup plus à offrir.

>>> Sept raisons pour lesquelles vous ne devriez jamais apprendre le russe

Vous rencontrerez peut-être des générations plus âgées qui pourraient vous éclairer sur l’héritage historique complexe de la Russie ; ou les membres de la jeune génération, intelligents et curieux de découvrir du monde. Dans un pays qui s'étend de l’Europe à l’Asie, vous découvrirez une grande diversité de paysages et de personnes, des cultures indigènes en Bouriatie et en Yakoutie aux régions islamiques du Bachkortostan et du Tatarstan en passant par l’Oudmourtie, la Tchouvachie et autres. Vous constaterez peut-être que la Russie est un pays romantique épris d’amour, de romance et de littérature. En découvrant la Russie, je suis devenue mieux équipée pour réfléchir à ma propre identité, à mon appartenance et à ma place dans le monde.

Cette exploration continue de la Russie a conduit à la création de « Lettres de Russie », un projet non partisan et non politique documentant la vie de la Russie contemporaine sous forme de lettres (lettersfromrussia.com). Nous oublions souvent que l’État russe moderne post-soviétique n’approche que de son 30e anniversaire, ce qui signifie que la Russie d’aujourd’hui fait forcément face à des défis et à des legs complexes. Cependant, les désirs et les luttes de ce pays s'apparentent à celles qui ont lieu partout ailleurs dans le monde.

Certes, la Russie et son caractère national ne peuvent être résumés dans un court article Web. J'espère seulement partager mes propres rencontres en Russie, pleines d'humanité et de générosité, qui m'ont aidé à vivre plus ouvertement et à obtenir plus de joie dans des plaisirs simples.

Dans cet autre article, retrouvez l’histoire fascinante d’une Française ayant vécu sept ans dans la taïga de l’Extrême-Orient russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies