Comment le russe est-il devenu la langue la plus populaire en Europe?

Irina Baranova
C’est une affaire d’identité culturelle, de géographie et d’opinions très fortes.

Sur le plan linguistique, la Russie domine l’Europe, du moins selon la plate-forme d’apprentissage des langues Babbel. En avril 2018, la société a établi un classement des langues européennes les plus parlées. « Peut-être une surprise pour beaucoup de gens, le russe est en tête de liste de toutes les langues parlées en Europe avec 120 millions de locuteurs natifs sur le continent ! », est-il écrit.

Selon l'article, le russe bat en termes de popularité l’allemand, le français et l’anglais (classés respectivement de la deuxième à la quatrième place) en Europe.

Qu'est-ce que l'Europe après tout?

Les gens continuent de se disputer sur la frontière entre l'Europe et l'Asie : toute notion de frontière est davantage une affaire d'opinion qu'une lutte géographique. Néanmoins, la plupart s'accordent pour dire que les montagnes de l'Oural séparent deux sous-continents, car elles sont situées juste entre les plaines d'Europe orientale et de Sibérie occidentale.

>>> Quatre raisons pour lesquelles les Russes utilisent le cyrillique

Donc, à l'ouest de l'Oural se trouve l'Europe - et en termes de population, la Russie est principalement européenne. Environ 75% de la population vit à l'ouest de l'Oural (environ 110 millions de personnes). Et bien sûr, ils parlent le russe, la seule langue officielle du pays.

Le débat sur la question de savoir si la Russie est européenne - culturellement parlant - se poursuit. Certains pensent que c’est une partie intégrante de l’Europe. « Je n'ai aucun doute sur le fait que la Russie est un État européen », a déclaré le journaliste russe populaire Vladimir Pozner. Mais d'autres sont d'un autre avis. « Les Européens ne nous ont jamais considérés comme faisant partie de leur unité civilisationnelle », affirme le politologue Igor Chichkine.

Langue mondiale

Néanmoins, ce n’est pas parce que la langue russe est parlée en Europe que la Russie occidentale fait automatiquement partie du sous-continent. Outre la Russie, il existe des millions de locuteurs natifs en Biélorussie (constitutionnellement, le russe est la langue co-officielle avec le biélorusse), l'Ukraine, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Moldavie. Dans ces pays, à l'exception de la Biélorussie, le russe n'a pas de statut officiel mais, pour des raisons historiques, il joue souvent le rôle de lingua franca post-soviétique.

>>> Pourquoi la langue russe est-elle si difficile?

Le nombre de russophones en dehors de la Russie diminue - les États post-soviétiques déploient maintenant d’intenses efforts pour créer leur propre langue. « Les jeunes générations des républiques de l'ex-URSS parlent de moins en moins russe », note le sociologue russe Alexander Arefiev. Cependant, jusqu'à présent, cette langue reste influente dans sa région culturelle.

Statistiquement, il n’est pas surprenant que le russe soit la langue la plus répandue en Europe, si l’on parle des locuteurs dont il est la langue maternelle. Selon Ethnologue: Langues du monde, le russe est la huitième langue maternelle la plus populaire sur Terre avec un total de 154 millions de locuteurs. Trois langues européennes - l'anglais, l'espagnol et le portugais - sont devant le russe en termes de locuteurs natifs, mais la majorité de la population utilisant ces langues comme langue maternelle vit en dehors de l'Europe. En fin de compte, il n’est donc pas surprenant que la Russie occupe une position aussi forte en Europe… ou, plus précisément, dans sa partie orientale.

Dans cet autre article, nous vous expliquons quelles langues sont parlées en Russie en dehors du russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies