Tout comme son père, le leader nord-coréen Kim Jong-un se laisse séduire par la cuisine russe

Alexander Safonov/Sputnik

Le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong-un, a démontré un goût certain pour la cuisine russe suite à son arrivée à Vladivostok hier, où il devait rencontrer son homologue Vladimir Poutine, rapporte l’agence de presse TASS.

En effet, la délégation du Chef suprême a jeté son dévolu sur du borchtch (soupe à la betterave) et des pelmenis (ravioles), mets emblématiques du pays. Le leader a également eu l’occasion de déguster le karavaï, pain traditionnel slave de mariage, tout en écoutant la légendaire chanson Katioucha.

Kim Jong-un aurait ainsi hérité de la curiosité culinaire de son père, Kim Jong-il, qui, lors de sa visite en Russie en 2001, avait tenu à goûter le pain de chaque ville se trouvant sur son itinéraire, mais aussi les incontournables concombres marinés, le salo (lard), les pelmenis, ainsi qu’un verre de vodka.

Pour rappel, le N°1 nord-coréen est arrivé hier dans l’Extrême-Orient russe à bord de son célèbre train blindé, marquant ainsi sa première visite dans le pays, afin de rencontrer aujourd’hui, 25 avril, le président Vladimir Poutine.

Dans cet autre article, retrouvez la recette du borchtch traditionnel, afin de juger par vous-même le délice de ce plat.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies