Combien d'hommes et de femmes vivent en Russie?

Viatcheskav Prokofiev/TASS
«Les filles viennent et se tiennent à part, saisissant leurs foulards dans leurs mains. Dommage qu’il n’y ait statistiquement que 9 garçons pour 10 filles». Ce sont les paroles d’une chanson populaire soviétique qui parle d’une soirée dansante et qui sonnent toujours juste. Depuis longtemps, il y a plus de femmes que d'hommes dans le pays.

En 2018, le Service national des statistiques de la Fédération de Russie (Rosstat) a calculé le « rapport hommes-femmes de Russie » - qui révèle que 146,9 millions de personnes vivent dans le pays, dont 68,1 millions (46%) d'hommes et 78,8 millions (54%) de femmes.

Cette disproportion entre les sexes existe depuis plus d'un siècle. Selon le recensement de 1897, il y avait 32,1 millions (49%) d'hommes et 33,8 millions (51%) de femmes en Russie. Depuis, l'écart s'est creusé. Entre 1959 et 1971, la Russie comptait 45% d'hommes et 55% de femmes. La Seconde Guerre mondiale a fait de nombreuses victimes en éliminant plus de 25 millions de soldats.

Lire aussi : Les femmes d’affaires au pays du patriarcat 

Mais si nous examinons plus en profondeur les tranches d’âge, la répartition change. Parmi les personnes de moins de 29 ans, il y a plus d'hommes que de femmes, mais parmi les 70 ans et plus, on compte 2 377 femmes pour 1 000 hommes. Cette différence est frappante dans des régions comme Veliki Novgorod, où l’âge moyen des femmes est de 44 ans. Dans le même temps, les femmes représentent 49,7% de la population économiquement active de Veliki Novgorod, près de 75% des fonctionnaires locaux sont des femmes et elle représentent 85% des fonctionnaires des autorités municipales locales. Veliki Novgorod est donc un pays de « babouchkas ».

« Elles sont nombreuses, je ne vois pas autant de femmes d'âge moyen [ailleurs], explique Anna de Veliki Novgorod. Vous allez dans un magasin - les mamies sont partout. Vous promenez votre chien - il semble que tous les autres propriétaires soient des babouchkas. » Ekaterina, de la même ville, confirme que l'écart entre les hommes et les femmes n'était pas si énorme pour les générations plus jeunes : dans sa jeunesse, dans les années 1990, elle n'a pas connu de « pénurie » de jeunes hommes.

Cette tendance prévaut en Russie, où il y a plus de femmes que d'hommes chez les personnes âgées. Il existe cependant des régions aux conditions de vie difficiles où les hommes constituent la majorité de la population - mais uniquement dans les zones rurales. Ce sont les régions de Mourmansk, de Tchoukotka, du Kamtchatka et de Magadan, ainsi que les okrougs autonomes des Iamalo-Nenets et de Khantys-Mansis. Tous sont situés en Sibérie.

Comme le montre le rapport de Rosstat, les femmes semblent diriger le pays. 72% des fonctionnaires russes sont des femmes, alors qu’au sein des organes de l’autorité municipale, il y en a encore plus : 76%. Il existe une seule catégorie où les hommes sont plus nombreux que le sexe opposé : les postes supérieurs de la fonction publique, où ils représentent 60% de la population active.

Parallèlement, parmi les Russes économiquement actifs (âgés de 15 à 72 ans), les deux sexes sont représentés de façon à peu près égale (37 millions d'hommes et 35 millions de femmes). L'éducation, les soins de santé et la vente sont les domaines dans lesquels les femmes sont nettement dominantes.

Dans cette autre publication, nous vous parlons du rôle pour les femmes dans l’armée russe 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies