Une deuxième femme en Russie devient milliardaire en dollars grâce à Internet

Anton Novoderezhkin/TASS

Jusqu’à 2018, la Russie ne comptait qu’une femme possédant une fortune supérieure à un milliard de dollars : Elena Batourina, une entrepreneuse qui était à la tête de l’importante compagnie de construction Inteco, et qui dirige à présent une chaîne hôtelière.

Cependant, selon Forbes Russia, la valeur du plus grand détaillant en ligne du pays, Wildberries, a été estimée à 1,2 milliards de dollars. Or, Tatiana Bakaltchouk en est l’unique propriétaire officielle. C’est en 2004 qu’elle avait fondé cette société avec son mari, Vladislav, ne s’attendant pas à un essor aussi fulgurant.

Ils ont commencé leurs affaires en vendant des vêtements provenant d’Allemagne, pour finalement transformer leur entreprise en un véritable empire proposant à l’achat un large choix de produit, des livres à de la nutrition sportive. Aujourd’hui, leur boutique en ligne accueille quotidiennement deux millions de visiteurs.

« Wildberries compte parmi les quelques magasins en ligne qui sont réellement rentables pour leurs propriétaires », note Forbes Russia. Bakaltchouk souligne toutefois que Wildberries reste une société familiale et qu’elle  fait « tout ensemble » avec son mari, qui détient également une entreprise de livraison collaborant avec la compagnie.

Dans cet autre article nous vous dressons le portrait des femmes les plus riches de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies