Surpris par la Russie: comment Tom Hardy a conquis la Sibérie

Getty Images; Pixabay
La star hollywoodienne a récemment confessé qu'un quart de sang sibérien coulait dans ses veines. Il n’est donc pas surprenant que cet acteur britannique ressente un lien réel avec la Russie, où il affronte sans sourciller des températures de -37°C.

Au cours de son aventure sibérienne, Hardy a rivalisé avec les champions de lutte Khapsagaï, a vécu une expérience inoubliable en trayant une vache dans un froid glacial, a nagé dans de l’eau glacée et a participé aux cérémonies païennes sibériennes.

Dans la froide Sibérie  

En 2012, Hardy a été invité à participer à un documentaire intitulé Driven to Extremes (« Mené jusqu'aux extrêmes ») de Discovery Channel, consacré à la route la plus froide de la planète - la route sibérienne Iakoutsk-Oïmiakon. En compagnie de l’ancien pilote de F1 Mika Salo et de plusieurs de ses coéquipiers, Hardy a parcouru plus de 1 000 km de pistes glacées gelées dans des régions incroyablement isolées où le mercure a chuté jusqu'à -50°C.

Malgré la beauté de la nature sibérienne, Hardy craignait pour sa santé par des températures très inférieures à zéro. « Les doigts vont commencer à geler et à tomber - ce n'est pas une blague », a-t-il déclaré.

Pourtant, l'acteur britannique a tenu bon et a réussi à surmonter le temps. Il a même nagé dans de l'eau glacée une nuit où la température était tombée à -37°C. Salo a également sauté, est ressorti et a crié : « C’est assez pour moi ! »

>>> Une beauté hivernale au pays du record glacial

La dernière étape du voyage était Oïmiakon, l'endroit habité le plus froid de la planète, où la température peut atteindre -71°C. « Je suis très reconnaissant pour l'occasion d'être ici aujourd'hui », a déclaré Hardy.

« Pour moi, c’est certainement la chose la plus étonnante que j’aie jamais faite. C'est une expérience qui rend humble. Cela a changé ma vie », a-t-il ajouté à la fin de son voyage.

Moscou, ville chaude

En septembre dernier, Hardy a effectué une nouvelle visite en Russie. Ce voyage était beaucoup plus confortable et détendu que son périple en Sibérie. L'acteur est venu à Moscou pour promouvoir son nouveau film Venom.

Pas d’aventures extrêmes cette fois. Hardy a arpenté paisiblement le parc Zariadié, au cœur de la capitale, et a également fait un saut dans le métro de Moscou, où il a frotté le nez de la sculpture de chien de la station de Place de la révolution. On dit que cela porte chance.

>>> Attentes vs réalité: ce que vous réserve véritablement un séjour en Russie

Curieusement, Hardy est venu à Moscou avec une amulette offerte par une femme chaman au cours de son aventure en Sibérie. L’acteur a avoué qu’il la portait depuis six ans.

« Je ne sais pas ce qui m’attire ici… Mais tu sais quoi ? J'ai récemment fait un test ADN et j’ai découvert que je suis 22% Sibérien ! »

Vous pouvez regarder toute l’aventure sibérienne de Hardy ici :

Le Sibérien typique, qui est-il vraiment ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies