Comment la Russie a aidé la vedette de The Punisher, Jon Bernthal, à conquérir Hollywood

Marco Fieber/Flickr, William Yeh/Marvel Television, 2017
Jon Bernthal est peut-être le seul acteur de premier plan non-slave d’Hollywood à avoir débuté sa carrière en Russie.

Bernthal, vedette de Fury et de The Walking Dead, vole de succès en succès après avoir décroché le rôle principal dans la série télévisée The Punisher de Marvel, sa deuxième saison ayant été récemment publiée par Netflix.

Bernthal est unique parmi les acteurs hollywoodiens pour une raison particulière : il a choisi la Russie comme base de lancement, et le pays a contribué à façonner sa carrière.

Lire aussi : Comment Richard Gere est tombé amoureux de Pouchkine et a acheté de la vodka tard dans la nuit

Pourquoi la Russie?

En 1999, Bernthal, âgé de 23 ans, a quitté le Skidmore College de Saratoga Springs, où il jouait au baseball, avant de partir en Russie pour suivre des cours de théâtre à Moscou.

C’est Alma Becker, son professeur dans les cours de théâtre auxquels il assistait, qui a en effet insisté pour qu’il aille en Russie - grande passionnée de théâtre russe, elle lui a expliqué que la meilleure école dramatique s’y trouvait.

N'ayant aucune connaissance du russe, Bernthal est arrivé à Moscou et a été auditionné à l'École du théâtre d'art de la ville, ce qui a marqué le coup d'envoi d’un séjour de deux ans dans la capitale russe.

Moscou choquante

En tant qu’étudiant, la future célébrité d’Hollywood ne menait pas la grande vie. Il vivait dans une petite chambre au centre de Moscou avec trois autres personnes, dormant parfois à même le sol. « Vous allumiez les lumières de la salle de bain la nuit et voyiez des cafards partout », se souvient Bernthal. La Russie, à la fin des années 90, venait tout juste de sortir de la crise économique profonde de l'ère post-soviétique et souffrait toujours de corruption et des gangs de bandits, qui semaient la terreur, raquettaient des usines, etc. Lors de son troisième jour dans le pays, Bernthal a eu la « chance » de rencontrer la mafia russe. Il rentrait chez lui un soir dans une rue déserte et une voiture s’est garée devant lui. Deux hommes sont sortis, ont ouvert le coffre et en ont extrait une femme en robe de cocktail rouge.

« Elle ne protestait pas. Elle ne criait pas. Elle m’a regardé droit dans les yeux. Je me souviens d'avoir pensé qu'elle ressemblait à Nicole Kidman », se souvient Bernthal. 

« Ils l'ont tirée sur le trottoir, sont montés sur le côté de ce bâtiment et ont commencé à frapper sa tête contre le mur », poursuit-il. Bernthal les poursuivit et attrapa l’un des types, qui sortit ensuite un pistolet et le plaqua contre la tête de Bernthal. « Dégage ! », lui cria le malfaiteur en anglais.

Bernthal avoue qu’il est toujours hanté par le fait de ne pas savoir ce qui est arrivé à la femme.

Lire aussi : Comment Depardieu a finalement trouvé la paix en Russie

Expérience pour la vie

« Je suis extrêmement reconnaissant de mon séjour à Moscou. J'ai l'impression que mes études ont fait de moi un homme. Cela a fait de moi un artiste et cela m'a ouvert les yeux », a-t-il déclaré. 

Oleg Tabakov, l'une des stars les plus célèbres du cinéma russe, lui donnait des cours. Il a avoué que les études au théâtre étaient difficiles mais passionnantes.

« C'était un réel privilège d'être là. Il régnait une discipline de fer. J'ai grandi dans le sport, la boxe, etc. Mon séjour au Théâtre d'art de Moscou était tout aussi rigoureux et dur, et peut-être plus discipliné que n'importe quel sport organisé auquel j'ai joué »

Bernthal dit qu'il a aimé la manière dure et honnête dont on étudie en Russie. « Si vous n’êtes pas bon, on vous dit que vous n’êtes pas bon et que vous devez partir, a-t-il déclaré, ajoutant qu’on ne lui avait jamais dit qu’il n’était pas bon. Peut-être qu’ils n’ont tout simplement pas eu assez de temps », a-t-il plaisanté.

Bernthal adore la culture russe et dit aimer parcourir les rues de Moscou pour admirer les innombrables monuments commémorant les poètes, les écrivains, les dramaturges et les peintres. En plus de sa carrière d’acteur, la vedette de The Punisher a joué au baseball dans la ligue semi-professionnelle locale et a même étudié l'acrobatie et le ballet.

En fait, c’est la Russie qui a donné à l’Américain l’occasion de trouver sa place à Hollywood. À Moscou, il a été remarqué à l’American Repertory Theatre par le directeur de l’Institute for Advanced Theatre Training de l’Université de Harvard, qui l’a invité à étudier dans son établissement.

Après deux ans à Moscou, Bernthal est rentré aux États-Unis et a entamé sa brillante carrière dans le cinéma et le théâtre. Il affirme qu’il n’oubliera jamais ce que le pays lui a donné.

Cliquez ici pour savoir quelles surprises la Russie a réservées à Arnold Schwarzenegger.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies