Des pièces de monnaie de la fin de l’Empire russe découvertes à Moscou

www.mos.ru

Des pièces de monnaie en argent et en cuivre datant de la fin du XIXe – début du XXe siècles ont été retrouvées par des archéologues moscovites lors de fouilles dans le Nord de la capitale, informe le site officiel de la mairie.

Trouvé dans une couche de briques brisées, ce trésor pourrait être, selon les experts, les économies qu’un citoyen aurait dissimulées dans un mur de son appartement. Or, le bâtiment ayant été détruit dans les années 60, l’argent aurait été enfoui sous terre avec les décombres. La somme des 97 pièces est par ailleurs de 35 roubles et 50,5 kopecks, un montant considérable pour l’époque.

« C’est une somme très imposante pour cette période. Elle équivaut au salaire mensuel d’un travailleur qualifié de la capitale. À titre de comparaison, au début du XXe siècle, le pain coûtait entre quatre et sept kopecks, un litre de lait environ quatorze kopecks, on pouvait acheter des chaussures pour cinq roubles, une vache pour soixante, et cent suffisaient pour la construction d’une maison en bois », a en effet précisé Alekseï Emelianov, directeur du Département du patrimoine culturel de la ville.

Les spécialistes supposent en outre que ces pièces, aujourd’hui fortement oxydées, auraient initialement été conservées dans un sac de tissu, que le temps aurait réduit en poussière. Cette découverte permet en réalité de mettre en lumière une sombre période de l’histoire nationale, jugent les archéologues.

« Cette trouvaille est un témoignage de la crise financière en Russie durant la Première Guerre mondiale. Le fait est qu’à la fin de 1915, les billets ont commencé à perdre de leur valeur, c’est pourquoi les gens s’efforçaient de cacher leurs pièces en métal », a en effet ajouté Emelianov.

Après leur restauration, ces objets seront confiés au Musée de Moscou.

Dans cet autre article, nous nous intéressons à cinq trésors légendaires censés se cacher quelque part en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies