Irène de Dreyer, descendante de Catherine II, s’est éteinte en France à l’âge de 103 ans

Victorya Ivanova/Sputnik

Hier, lundi 4 février, la baronne et descendante de l’impératrice Catherine II Irène de Dreyer (de son vrai nom Irina Vladimirovna von Dreier) s’est éteinte à l’âge de 103 ans en France, rapporte l’agence de presse RIA Novosti, citant les propos du fils de la défunte.

Née le 15 décembre 1915, sous le règne du tsar Nicolas II, elle avait fui Moscou avec sa famille en 1917 suite à la Révolution pour rejoindre la Crimée, où s’étaient repliées les troupes impériales. En 1920, elle avait ensuite pris la mer pour Constantinople, avant de gagner Berlin, puis Paris. Elle était ainsi devenue l’une des innombrables Russes blancs à s’être réfugiés en France, déchus de leur citoyenneté d’origine.

>>> Portraits de descendants d’émigrés blancs en France

Vladimir von Dreier, son père et ancien général de l’armée impériale, s’était alors installé en tant que négociant en vins dans la capitale française. Plus tard, Irène avait notamment suivi une éducation auprès des nonnes catholiques et été élue 1ère dauphine du concours Miss Russie 1936, organisé à Paris par le magazine La Russie illustrée.

Résidant à Megève, ce n’est qu’en 2015, à l’aube de son centenaire, qu’elle avait à nouveau reçu, sur décret de Vladimir Poutine, un passeport russe.

Elle sera inhumée dans le caveau familial, au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne.

Dans cet autre article nous nous intéressons à un ouvrage dédié à cette vague d’immigration vers la France suite aux événements de 1917 en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies